.
.

Le triomphe de la vérité

.

Colloque international sur la Constitution du 11 décembre 1990:Plus de 300 constitutionnalistes, chercheurs et acteurs politiques évaluent la loi fondamentale du Bénin


Vues : 0

Le Palais des congrès de Cotonou abrite à partir de ce jour un colloque international de trois jours sur la loi fondamentale du Bénin. Initiée par l’Association béninoise de Droit constitutionnel (Abdc) sur le thème « La constitution du 11 décembre 1990 : un modèle pour l’Afrique ? », ces assises inédites sur la constitution issue de la Conférence des forces vives de février 1990 visent, selon ses organisateurs, « à offrir un cadre de réflexion sur la constitution béninoise, sa pratique et les enseignements qu’il conviendrait d’en tirer pour le Bénin mais aussi pour l’Afrique en quête de consolidation démocratique et de stabilité politique ».

De même, à en croire le président de l’ABDC, Joël Aïvo et son équipe, « ce colloque devra dégager quelques propositions et aboutir à des résultats concrets, notamment sur la garantie des droits fondamentaux, la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, le renforcement des institutions politiques, la rationalisation du système électoral… ».

 Cette rencontre dédiée à l’œuvre du professeur Maurice Ahanhanzo-Glèlè – le père de la constitution du 11 décembre 1990 – sera aussi l’occasion pour la communauté scientifique attendue de divers horizons de s’interroger à nouveau sur la place de la constitution dans les démocraties africaines et son aptitude à y garantir, sans parodie, les droits fondamentaux, des institutions politiques fortes, l’alternance politique et une justice constitutionnelle crédible.

 « On sait que le professeur Maurice Ahanhanzo-Glèlè est un modèle de citoyenneté, on sait encore que le professeur Ahanhanzo-Glèlè est un modèle dans l’enseignement. Or, on sait que du Professeur Ahanhanzo-Glèlè et de bien d’autres, nous avons la constitution béninoise. Peut-on alors, à partir de l’homme modèle penser que la constitution est une constitution modèle ? », s’est interrogé le professeur Joseph Djogbénou, l’un des membres du comité d’organisation, pour justifier la portée du thème retenu pour cette grande messe constitutionnelle. Notons que c’est le président de la Cour constitutionnelle, Me Robert Dossou qui procèdera au lancement de cette rencontre.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page