.
.

Le triomphe de la vérité

.

Audience au Palais de la Marina:Les magistrats reçoivent l’appui de Boni Yayi


Vues : 1

En audience au Palais de la République en fin de semaine dernière, les magistrats ont pu se faire entendre du Chef de l’Etat. Durant cinq heures d’horloge, l’Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) et le syndicat des travailleurs de la justice (Syntrajab) ont expliqué au Président de la République les raisons de leur fronde.

Les responsables des deux syndicats n’ont pas manqué d’exprimer leur rejet du décret fixant les frais de justice criminelle. Pour les magistrats et les auxiliaires de justice du Bénin, l’Etat béninois, s’il veut une justice indépendante, devrait octroyer à ceux-ci des conditions matérielles et financières acceptables pour accomplir leur mission en toute équité. Selon nos sources, le Chef de l’Etat lui-même a mis l’accent sur la nécessité d’un appareil judiciaire réellement indépendant et au service du développement socio-économique du pays.

Il a effectivement reconnu la nécessité de mettre à la disposition des personnels judiciaires les moyens dont ils ont besoin pour être à l’abri de toute manipulation. C’est pour cela qu’il a accepté la révision du décret querellé. Une commission interministérielle élargie aux représentants des travailleurs a été mise sur pied pour faire de nouvelles propositions et se pencher sur les autres points de revendication. Elle est présidée par le ministre de la justice et composée des ministres des finances, de la fonction publique et de la communication. Ladite commission s’est mise au travail dès hier dimanche 05 août.

Demain, les travailleurs de la justice seront en assemblée générale pour décider du sort de la grève de 72 heures déclenchée la semaine dernière. Pour le moment, Boni Yayi semble décidé à régler le problème posé par les magistrats et les greffiers pour un apaisement propice au bon fonctionnement de la justice au Bénin.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page