.
.

Le triomphe de la vérité

.

Organisation sans incident des cérémonies officielles du 1er août à Cotonou:Saturnin Tonoukouin et le protocole d’Etat gagnent un challenge


Vues : 5

Le Directeur du Protocole d’Etat, l’ambassadeur Saturnin Tonoukouin

Le Protocole d’Etat peut se frotter les mains. Les cérémonies officielles marquant le 52ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale le mercredi 1er août dernier, n’ont enregistré aucun incident. Ainsi, l’ambassadeur Saturnin Tonoukouin et le personnel du Protocole d’Etat qu’il dirige depuis le mercredi 27 juin dernier, viennent de combler l’une des attentes majeures du Chef de l’Etat et des populations en l’occurrence, la bonne organisation des festivités.

Cette prouesse qui vient effacer des mémoires les ratés enregistrés par cette structure au cours de nombreuses cérémonies officielles et qui ont suscité une vive colère de la part des députés à l’Assemblée nationale permet à la nouvelle équipe dirigeante du Protocole d’Etat de s’illustrer déjà par son efficacité.

Ainsi, malgré l’effectif réduit dont dispose cette importante direction du Ministère des Affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur pour l’accomplissement de sa mission, les résultats confirment la justesse du choix fait par Nassirou Arifari Bako de faire appel au savoir-faire de Saturnin Tonoukouin pour redorer le blason terni du Protocole d’Etat.

 En réussissant avec si peu de moyens à offrir aux populations béninoises des festivités sans incident et saluées pour leur bonne organisation, le Protocole d’Etat met en lumière l’importance de son rôle et surtout la nécessité pour le gouvernement de le renforcer en ressources humaines et financières pour être davantage apte à relever les futurs défis qui se profilent déjà à l’horizon.

Et tout porte à croire que l’engagement du président Boni Yayi aux côtés de la diplomatie béninoise et le sens de pro-activité du ministre Bako seront des atouts pour préserver voire améliorer les acquis du Protocole d’Etat à travers des réponses rapides à ses besoins.

Jean-Claude D. DOSSA

                                                                                                                La ponctualité de Yayi

Une fois n’est pas coutume, pourrait-on dire. L’un des faits marquant à l’occasion de la cérémonie officielle de commémoration des 52 ans d’indépendance du Bénin aura été la ponctualité du Chef de l’Etat. En effet, à l’occasion de ces festivités placées sous le signe de la simplicité et de l’austérité, Boni Yayi ne s’est pas fait prier comme les années antérieures. Le premier magistrat a agréablement surpris les participants aux cérémonies par sa ponctualité dont le renouvellement à l’occasion d’autres cérémonies publiques ferait grandir Boni Yayi en estime dans le cœur de ses compatriotes habitués à ses fréquents retards.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page