.
.

Le triomphe de la vérité

.

Non implication de la Fesyntra-Finances dans l’organisation des concours directs au profit du ministère des finances:Le syndicat du trésor exige le report de la date des compositions du 28 juillet


Vues : 0

L’implication de la Fédération du syndicat des travailleurs du ministère des finances (Fesyntra-Finances) dans le processus de l’organisation des concours doit être effective. C’est ce que réclame le Syndicat national des agents de la trésorerie du Bénin (Snatb) en organisant hier une assemblée générale avec tous les agents de la direction du trésor public.

Au cours de cette assemblée générale, le syndicat a fustigé le comportement de la ministre de la fonction publique lors de sa sortie sur l’émission zone franche du dimanche 22 juillet dernier. Il faut rappeler que lors de l’émission, Maïmouna Kora Zaki a porté son argumentaire sur les textes régissant le recrutement dans la fonction publique en réfutant toute implication des syndicats dans l’organisation des concours directs. Toutefois, elle reconnait qu’en sa qualité de défenseur de la cause commune, le syndicat peut être plutôt impliqué dans l’organisation des concours professionnels.

 Mais pour le secrétaire général du syndicat du trésor, Waliou Laye Libanio, cet argument manque de fondement pour la simple raison que la mesure a été appliquée au niveau des magistrats et les corps de contrôle de l’Inspection générale d’Etat (Ige). Cela devra être possible au ministère des finances afin de permettre au gouvernement de se laver de tout soupçon.

Ne pas le faire et organiser le concours ne serait qu’une simple politique de distribution de « lot de consolation » à des parents. Et dès lors que cela sera fait, le Snatb se dit déterminer à tout mettre en œuvre afin d’empêcher la prise de service de ces agents permanents de l’Etat (Ape).

Que proposait la Fesyntra-Finances ?

Selon la Fesyntra-Finances dont la Snatb est affiliée, des rumeurs font souvent état de ce que les admis aux différents concours seraient déterminés au préalable par la Présidence de la République. Ainsi pour accompagner le gouvernement à porter de démentis et rendre l’organisation plus claire, la Fesyntra-Finances a réclamé la présentation aux syndicats, des modalités de choix des épreuves et leur tirage.

 Et pour les prochaines compositions, les différentes directions affiliées au Ministère dépêcheront des agents de contrôle dans tous les centres de composition à leurs propres frais. A cet effet, l’un des représentants procédera au paraphe de toutes les feuilles de composition avec le chef centre. Le même dispositif sera mis en place lors de la correction afin de vérifier si les copies n’ont pas été substituées entretemps.

Pour empêcher les manœuvres obscures au niveau des copies, il a été souhaité que les cantines aient deux cadenas dont un sera gardé par la Fesyntra-Finances jusqu’au jour de la correction des copies. Et mieux, les corrigés-types ne doivent parvenir que le jour de la correction. Malheureusement, la proposition ne sera pas la meilleure aux yeux du gouvernement qui continue de faire la sourde oreille.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page