.
.

Le triomphe de la vérité

.

Union des associations des exploitants de bois suite aux décisions du gouvernement:La division enterrée, la levée de l’interdiction d’exportation du bois sollicitée


Vues : 1

En prélude à la naissance de la Fédération nationale des associations de professionnels et usagers du bois (FENAPUB-Bénin) dans les prochains jours, les initiateurs de ce creuset étaient face aux professionnels des médias le samedi 21 juillet dernier à Cotonou. Ils ont mis à profit cette rencontre pour tirer la sonnette d’alarme au sujet de la crise qui secoue actuellement leur filière.

« Notre filière traverse actuellement une grave crise qui risque de la faire disparaître ». Ce constat alarmant est celui fait par le président de l’Association nationale des usagers du bois (ANUB), El Hadj Kamilou Arouna pour justifier son appel au secours en direction du Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi.

 A en croire ses propos, depuis la décision du gouvernement d’interdire provisoirement l’exportation du bois en République du Bénin à compter du 08 mai 2012, la filière du bois est en péril. C’est donc fort de cet état de fait préjudiciable pour la bonne santé de l’économie nationale que les exploitants du bois réunis au sein des associations telles que l’ANUB, l’UPB-Bénin, l’ACOPROF, l’UDAEBO, l’ADCPPF et l’ANEBR-PR en appellent à la diligence du Chef de l’Etat pour la levée de la mesure d’interdiction d’exporter le bois.

Ainsi, pour El Hadj Kamilou Arouna et ses pairs fortement mobilisés à l’occasion de cette sortie médiatique, le gouvernement doit revoir sa copie pour favoriser la survie de cette filière dont il juge la contribution aux recettes de l’Etat aussi importante que celle du coton ou des véhicules d’occasion.

Refusant les motifs évoqués pour la prise de cette mesure – qui pénalise aussi bien les exploitants béninois que les Chinois qui ont investi dans le sciage du bois à la tronçonneuse et la destruction de la forêt béninoise, les conférenciers plaident pour une rencontre entre le Chef de l’Etat et les acteurs de cette filière à l’instar de celles qu’il a initiées avec les enseignants, acteurs portuaires…en vue d’aplanir les différends.

En outre, les conférenciers préconisent une politique de l’Etat pour l’installation de scieries en vue de mettre fin au sciage du bois par la tronçonneuse et s’engagent à œuvrer davantage pour la satisfaction du marché intérieur en bois en vue de permettre aux consommateurs béninois d’en jouir pleinement.

La FENAPUB-Bénin pour une synergie d’actions des exploitants du bois

A l’occasion de cette sortie médiatique, les acteurs de la filière bois ont également porté à la connaissance de l’opinion publique la prochaine naissance de la Fédération nationale des associations de professionnels et usagers du bois (FENAPUB-Bénin). A en croire le président du comité d’organisation du congrès constitutif de ce creuset, Kamilou Arouna, « l’objectif visé par ce projet est la mise en place d’un cadre de dialogue avec les pouvoirs publics pour éviter les crises et favoriser les sorties de crise » d’autant plus que, fait-il observer, « nous sommes condamnés, l’Etat et les exploitants privés que nous sommes, à travailler ensemble pour le progrès durable du Bénin ».

Ainsi, selon ses explications, avec à la naissance de la FENAPUB-Bénin dans les prochains jours, les acteurs du bois s’investiront d’une part, à accompagner efficacement les pouvoirs publics dans le processus de reconstitution et de préservation du couvert végétal aux fins de pérenniser les activités de la filière et de l’autre, à renforcer la cohésion en leur sein.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page