.
.

Le triomphe de la vérité

.

Adoption d’un nouveau barème pour les véhicules en transit au Bénin:Valentin Djènontin sauve la filière des véhicules d’occasion


Vues : 2

Valentin DJENONTIN, Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de l’Economie maritime et des Infrastructures portuaires

Les acteurs impliqués dans la gestion de la filière des véhicules d’occasion peuvent désormais jubiler. Et pour cause, depuis mercredi dernier, un nouveau barème lié aux différents frais issus de cette filière sujette à moult plaintes venant de ses acteurs a été adopté. Il s’agit d’un exploit du ministre de l’économie maritime, Valentin Djènontin-Agossou qui, indubitablement ramène la sérénité au sein des acteurs de la filière.

Car, la plupart de leurs revendications ont trouvé satisfaction à travers ce nouveau barème. En parlant de revendications des acteurs auxquelles le ministre Djènontin, de par son acte a fini par trouver des solutions adéquates, on peut citer l’augmentation de leurs droits de sécurité, l’augmentation des frais de transfert des véhicules d’occasion du parc tampon unique aux parcs de vente. Mieux, selon la nouvelle dynamique imprimée par le ministre, un nouveau système de sécurité rigoureux sera incessamment mis en œuvre pour le transport des véhicules d’occasion.

Il faut dire que bien d’autres problèmes qui ont suscité des grincements de dents dans la filière sont résorbés par le nouveau barème. Il s’agit, entre autres, du non paiement des conducteurs de véhicules d’occasion qui avaient jadis créé quelques dysfonctionnements dans le processus du mini-convoyage des véhicules des parcs de vente aux parcs de regroupement. Avec le nouveau barème, on aperçoit que le problème lié au vol de certains organes de véhicules trouvera désormais une solution vu le nouveau système de sécurisation actuellement institué à travers ce nouveau barème.

 Au nombre des avantages, on peut également mentionner la correction d’une certaine indiscipline jadis notée dans le rang de certains convoyeurs privés qui lançaient les véhicules en contournant la douane faute de documents authentiquement certifiés. Il va s’en dire donc que le ministre de l’économie maritime a réussi contre vents et marrées à sauver la filière des véhicules d’occasion au sujet de laquelle beaucoup prédisaient une mort certaine.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page