.
.

Le triomphe de la vérité

.

Concours de recrutement d’Agents permanents de l’Etat au profit du ministère des finances:La FESYNTRA-Finances exige de parapher les feuilles de composition


Vues : 2

Plus rien ne sera comme avant dans l’organisation des concours de recrutement des Agents permanents de l’Etat (Ape) au profit du ministère des finances. La Fédération des syndicats des travailleurs du ministère de l’économie et des finances (Fesyntra-Finances) hausse le ton et propose une nouvelle procédure.

A travers une assemblée générale que le secrétaire général de ladite fédération, Laurent Mètongnon et les différents secrétaires généraux des directions affiliées, ont tenue avec tous les travailleurs dudit ministère dans la soirée de ce lundi 16 juillet à la direction des impôts, une ligne de conduite a été suggérée au gouvernement.

Seul point inscrit à l’ordre du jour, la Fesyntra-Finances exige son implication dans l’organisation des prochains concours notamment dans le recrutement des agents du ministère des finances pour raison de transparence. Car, selon la Fesyntra-Finances, des rumeurs font souvent état de ce que les admis aux différents concours seraient déterminés au préalable par la Présidence de la République.

 C’est donc pour accompagner le gouvernement à confondre les mauvaises langues et rendre l’organisation plus claire, que la Fesyntra-Finances a réclamé la définition des modalités de choix des épreuves et leur tirage. Ainsi pour les prochaines compositions, les différentes directions affiliées au Ministère dépêcheront des agents de contrôle dans tous les centres de composition à leurs propres frais. A cet effet, l’un des représentants procédera au paraphe de toutes les feuilles de composition avec le chef centre.

Le même dispositif sera mis en place lors de la correction afin de vérifier si les copies n’ont pas été substituées entretemps. Pour empêcher les manœuvres obscures au niveau des copies, il a été souhaité que les cantines aient deux cadenas dont un sera gardé par la Fesyntra-Finances jusqu’au jour de la correction des copies. Et mieux, les corrigés-types ne doivent parvenir que le jour de la correction.

 Au regard de ces propositions, le secrétaire général de la Fesyntra-Finances, Laurent Mètongnon estime que si la formule est appliquée pour les corps de contrôle de l’Inspection générale d’Etat et les magistrats, cela devrait être possible au Ministère de l’économie et des finances afin que le gouvernement prouve son impartialité dans la délibération des résultats.

Un recrutement inopportun ?

La Fesyntra-Finances n’ira d’ailleurs pas par quatre chemins pour dénoncer le recrutement des 432 Agents permanents de l’Etat (Ape). Selon elle, c’est un recrutement inopportun. Elle se demande comment les postes vacants et les besoins en ressources humaines ont été identifiés. Car, dans le relevé de conclusions des revendications d’avril 2011 adressé à leur ministre, la Fesyntra-Finances a exigé l’audit du personnel avant tout recrutement au Mef.

Selon Laurent Mètongnon et sa base, cela aurait permis simplement d’identifier avec précision le nombre de postes à pourvoir. Selon les syndicalistes, l’actuel ministre a rejeté la requêtre affirmant qu’elle a déjà été étudiée par son prédécesseur. Par ailleurs, la Fesyntra-Finances déplore la répartition des effectifs dans les directions. Elle se demande le rôle de 92 agents réclamés pour « renforcer » la Direction générale du budget.

Dans toutes les directions sous tutelle du Mef, les 205 agents, 175 agents, les 11 chauffeurs, les 28 agents de liaison respectivement réservés pour renforcer les directions des impôts, du trésor public, du garage centrale du service de liaison, sont sujets à contestation. Tout comme ses collègues, la secrétaire générale du Sydob, Catherine Egounléthy attend une justification des 52 agents préposés en passe d’être recrutés au profit de la douane à un moment où elle est dans le besoin de ressources humaines.

Pour le secrétaire général du syndicat du trésor, Waliou Laye Libanio « le redressement du secteur des finances exige une bonne disposition des agents au sein des directions ». Dès lors, la Fesyntra-Finances exige que les compositions soient renvoyées à une date ultérieure afin que le dispositif soit revu.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page