.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise à la fédération béninoise de football:La Cour d’Appel somme Anjorin de passer service à Attolou


Vues : 2

Le bras de fer entre Victorien Attolou et Anjorin Moucharaf est sur le point de connaître son dénouement

Anjorin Moucharaf n’est plus le président de la Fédération béninoise de football. C’est ce qui ressort de la décision d’hier de la Cour d’Appel de Cotonou statuant en matière civile moderne dans le dossier 54/12 opposant Anjorin Moucharaf et Victorien Attolou. La Cour d’appel a condamné Anjorin Moucharaf à passer service à Victorien Attolou.

 Il faut rappeler que c’est la Cour qui recevait Anjorin Moucharaf en son appel. L’ex-président de la Fbf, Anjorin Moucharaf, avait contesté l’assemblée générale du 04 février 2011 organisée par le directeur exécutif Bernard Hounnouvi. C’est pour cette raison qu’il a porté plainte soi disant contre l’irrégularité du processus.

Il a perdu la bataille juridique contre le bureau exécutif de Victorien Attolou élu lors de ces assises. C’est pour cette raison que la cour « constate que les parties sont tous membres de la Fédération Béninoise de Football et qu’aux termes de l’article 67 des statuts de ladite fédération, le litige relève du Tribunal arbitral du sport de la fédération ».

Mais, comme jusque-là cette instance fédérale n’est pas encore mise en place par les dirigeants du football béninois, la cour constate qu’en absence dudit Tribunal, ‘’le Tribunal ordinaire est compétent pour agir’’. C’est pour cela que la procédure judiciaire a été la voie que les deux parties en conflit ont voulu suivre. Selon le verdict d’hier, la première décision du Tribunal de première instance de Porto-Novo est confirmée. Par conséquent, elle déclare que « l’Assemblée générale du 15 avril 2011 est entachée d’irrégularités, l’annule en conséquence ».

 La décision fait donc allusion à l’assemblée voulue par la Fifa et la Caf puis organisée dans des conditions scabreuses. Dans le même temps, l’instance « déclare que l’AG du 4 février est régulière ». Pour cette raison, elle « ordonne Moucharaf Anjorin à passer service à Victorien Attolou » et va plus loin, « ordonne l’exécution de la présente décision avant sur minute ». Peut-être que l’horizon est en train de s’éclaircir pour le football béninois qui, depuis plusieurs mois, était dans le creux de la vague.

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page