.
.

Le triomphe de la vérité

.

Question d’actualité sur la campagne cotonnière et la réquisition des intrants de la SDI:Le gouvernement fuit, l’opposition crie à une obstruction au contrôle de l’action gouvernementale


Vues : 2

La séance de questions d’actualité au gouvernement relative à la fourniture des intrants pour la campagne cotonnière 2012-1013 et la saisie des intrants de la Société de distribution des intrants (Sdi) sur le parc Atral d’Allada programmée pour être débattue hier mardi 10 juillet a été une nouvelle fois reportée et pour cause.

Le gouvernement a envoyé une lettre à l’assemblée nationale pour annoncer son intention de présenter une communication sur le dossier. Après la lecture de ladite lettre à la plénière, le président de séance, le premier vice-président, Justin Yotto Sagui a donc annoncé aux députés que la question d’actualité ne pourra donc plus être abordée. « Le gouvernement a envoyé une correspondance que le bureau a reçue.

Donc, nous allons l’étudier et nous allons exposer les raisons de ce report à la conférence des présidents », a déclaré Justin Yotto Sagui avant d’ajouter que, « pour le moment, nous sommes obligés d’en tenir compte ». Il n’en fallait pas plus pour déclencher la furie des députés de l’opposition, notamment ceux de l’Union fait la nation qui ont dénoncé une obstruction au contrôle de l’action gouvernementale et une violation du règlement intérieur de l’assemblée nationale.

« Vous avez évoqué la lettre du gouvernement demandant à venir présenter une communication à l’assemblée nationale et donc, pour ce motif, le premier point ne sera pas examiné. La lettre du gouvernement est contraire à notre règlement intérieur », s’est exclamé le député Eric Houndété de l’Union fait la nation. Selon ses explications, l’article 108 du règlement intérieur qui prévoit les communications du gouvernement prévoit que ces communications se font lorsqu’il s’agit des questions orales avec débats.

En plus de cet article qui statue sur les communications du gouvernement, précise-t-il, même s’il devait avoir une communication, elle doit être présentée dans les plénières qui suivent. « Le gouvernement a annoncé qu’il a envoyé sa lettre depuis le 18 juin. Or, nous sommes à la troisième plénière. Le gouvernement aurait dû présenter sa communication dans ces délais », a déclaré le député unioniste avant de dire que sa lettre n’est pas recevable. Il sera soutenu par son collègue Lazare Sèhouéto qui a fait observer que la question posée est une question d’actualité.

Selon lui, ladite question a été déposée le 13 juin 2012 et les questions d’actualité ont priorité sur toute autre question. Lazare sèhouéto a, par la suite, invité le président de séance à faire respecter le règlement intérieur de l’institution. Poursuivant son intervention, il a fait observer que le règlement intérieur prévoit également quelle réaction il faut avoir face à un tel comportement du gouvernement.

Et c’est pour aujourd’hui et non demain. Ces interventions des députés de l’opposition n’ont pas été du goût de leurs collègues de la mouvance, notamment Karimou Chabi Sika qui, à chaque fois, a demandé au président de séance de faire respecter le règlement intérieur.

Il s’est alors installé un dialogue de sourds. Le président de séance a alors repris la police des débats en déclarant à l’endroit des députés contestataires que, quoi qu’on dise, le gouvernement n’est pas prêt à répondre à la question. « Donc je vous en prie. Il n’y a pas de réponse de la part du gouvernement. Nous allons examiner la question ensemble à la conférence des présidents », a-t-il ajouté pour clore ce débat.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page