.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration du Ministre de la communication Max Awêkê à l’issue de son exposé sur les Gsm:«Je confirme que les Béninois ne sont pas grugés par les opérateurs Gsm»


Vues : 0

A la suite de la séance plénière au cours de laquelle il a présenté aux élus de la nation les réponses du gouvernement aux différentes préoccupations sur les réseaux de téléphonie mobile opérant au Bénin, le ministre de la communication, Max Awêkê s’est prêté volontiers à quelques interrogations des journalistes. Selon lui, de 2007 à 2011, l’Etat béninois a encaissé comme redevance auprès des différents réseaux Gsm environs 198 500 000 000 Fcfa, soit 500 à 600 millions par mois.

L’Evènement Précis : Pensez-vous pouvoir convaincre les Béninois de ce qu’ils ne sont pas grugés par les réseaux Gsm opérant au Bénin ?

Max Awêkê : Je confirme que les Béninois ne sont pas grugés par les opérateurs Gsm. Il y a un problème de communication, d’abord de la part de mon ministère et de la part de l’Autorité de régulation. Tout à l’heure, dans mon exposé, j’ai expliqué comment l’autorité de régulation a mis en place un système de contrôle des volumes de communication. De 2007 à 2011, l’Autorité de régulation a reçu pour le compte de l’Etat béninois, 198 milliards 500 millions de Fcfa. Cela consiste en quoi ?

Ce sont les redevances, les licences et plein d’autres taxes que nous percevons pour le compte de l’Etat. Tous les mois que Dieu fait, c’est entre 500 et 6OO millions que nous envoyons au trésor public. Donc, le Béninois n’est pas au courant de tout cela et c’est normal qu’il s’inquiète. J’ai présenté tout à l’heure le tableau des tarifs de communications dans l’espace Cedeao et Uemoa. Le Bénin est celui qui a le tarif le plus bas en matière de tarification. Je ne m’en glorifie pas du tout, je veux arriver peut être à 0 Fcfa. Si on peut arriver à 10F, 5F la seconde, la minute, tout cela, c’est au profit du consommateur béninois. Si vous allez au Togo à côté, vous prenez pour 5.000 Fcfa de crédit et vous appelez un numéro togolais.

Vous ne faites même pas trois minutes et les 5.000 passent. Vous allez en Côte d’Ivoire, c’est pire. Donc, nous nous efforçons de rendre accessible les coûts de communication par une politique de baisse de tarif et cela va continuer parce que, avec l’arrivée de la troisième génération où il y aura assez d’investissement à faire par les opérateurs Gsm, nous allons encore diminuer sensiblement les coûts. Parmi les pays de la sous-région, le Bénin vient en tête dans la tarification des Gsm.

Mais, ce n’est pas suffisant. Je ne m’en glorifie pas. Le gouvernement non plus, puisse qu’il souhaite une baisse considérable de la tarification pour que le consommateur béninois sache que depuis qu’il est venu aux affaires, il a réduit considérablement le coût de la communication par les Gsm. Le gouvernement, à travers l’autorité de régulation, a mis en place un système pour identifier, par exemple, qui a téléphoné de Paris. Nous avons des équipements pour identifier ceux qui masquent leurs numéros.

Les gens font des menaces, des chantages et on ne sait pas qui l’a fait. Dans les autres pays, il n’y a pas ça. Je peux donc vous dire que, sur ce plan là, le gouvernement a fait un pas en avant. Le jour où on va dire que le coût est à un franc par seconde, là le gouvernement peut dire ouf, nous avons tenu notre pari.

Quelle est aujourd’hui la situation du réseau Libercom ?

Le cas libercom est un casse-tête pour le gouvernement. Libercom est une direction de Bénin Télécom Sa. On ne peut pas parler de Libercom sans parler de Bénin Télécom Sa. Depuis dix ans, il n’y a pas eu de maintenance, les équipements son vieux, obsolètes. Il y a eu probablement problème de gestion. Je n’en sais rien. A un moment donné, les cadres n’ont pas pu faire leur boulot comme cela se doit. Je n’en sais rien. Mais, toujours est-il que les matériaux, les équipements sont obsolètes. Pour la mise à niveau, il faut au moins 10 milliards. Le problème de Libercom sera résolu dans le concept global des réformes de Bénin Télécom Sa.

Propos recueillis par

Hugues E. Patinvoh

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page