.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réflexion pour l’actualisation de la Liste électorale:Les yayistes font bloc pour une correction consensuelle de la Lépi


Vues : 0

Le pdt du comité d’organisation, Mathurin Nago procédant à l’ouverture des travaux

La mouvance présidence plurielle a organisé le vendredi dernier au Chant d’oiseau à Cotonou un atelier national sur le thème « Actualisation de la LEPI: atelier d’Internalisation du rapport d’évaluation de l’OIF ». Cette séance qui a réuni toutes les composantes de la famille présidentielle a également été l’occasion pour les participants d’internaliser le rapport des experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sur la Lépi.

La correction de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) constitue une préoccupation pour la famille présidentielle. C’est ce qui explique la tenue de ces assises qui interviennent après les différentes concertations au sein de la classe politique pour aboutir à la mise en place d’une Lépi consensuelle. Dans ses propos à l’ouverture des travaux, le président du comité d’organisation, Mathurin Coffi Nago a expliqué que « cet atelier vise à mettre au même niveau d’informations tous les députés et responsables politiques de la majorité présidentielle afin de les outiller tant pour les débats relatifs à la LEPI que pour la conduite des opérations d’observations et de supervision sur le terrain ».

Ainsi, à l’issue de cette rencontre qui intervient après celle de certaines forces politiques telles que le Parti du Renouveau Démocratique (PRD), explique-t-il, les différentes composantes de la famille seront davantage outillées pour contribuer avec efficacité à la correction de la Lépi qui, constitue à ses yeux, un important outil de développement pour le Bénin. Dans leurs exposés sur les thèmes « Processus de réalisation de la Lépi », « Restitution des conclusions du séminaire bilan sur la Lépi » des 17 et 18 juin 2011 et « Rapport de l’OIF sur la Lépi : alternatives de mise en œuvre », les experts Karim Chabi et Thomas Houédokoho du Centre national de traitement (CNT) et Georges Otchéré ont mis en lumière les différents acquis et les insuffisances enregistrés dans la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée.

 Ils ont, à l’occasion, proposé des pistes susceptibles de contribuer à l’avènement d’une Lépi consensuelle pour une organisation apaisée et transparente des élections au Bénin au cours des prochaines échéances électorales. A l’issue des échanges qui ont suscité un vif intérêt au sein des participants venus de tous les horizons du pays, la mouvance présidentielle plurielle a réitéré son adhésion à la correction de la Lépi puis affiché sa disponibilité à jouer pleinement sa partition dans le processus en cours en vue de l’avènement d’une liste consensuelle.

Dans cette perspective, elle invite à « prendre toutes les mesures de transparence de manière à rassurer tous les acteurs politiques afin d’endiguer les risques de contestations fondées; permettre le choix libre de centre de vote à chaque citoyen; permettre l’inscription des omis; réaliser l’apurement et la mise à jour des données du RENA/LEPI, prendre des mesures urgentes pour mettre en place un organe de gestion permanent de cet outil majeur de développement qu’est le RENA/LEPI… ».

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page