.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion efficace des petites et moyennes entreprises au Bénin:Madina Séphou et l’ANPME renforcent les capacités des chefs d’entreprises et des comptables du septentrion sur la fiscalité


Vues : 2

« Faire des petites et moyennes entreprises et des industries à l’horizon 2016, les sources réelles de la croissance économique au Bénin ». C’est l’objectif principal visé par la ministre de l’Industrie, du commerce, des petites et moyennes entreprises (Micpme) en initiant à l’intention des chefs d’entreprises et des comptables du secteur des petites et moyennes entreprises du septentrion, une formation de renforcement de compétences théoriques et pratiques. Du 22 au 25 mai à Natitingou, ces acteurs du secteur financier se dotent des outils performants pour accompagner la modernisation des finances publiques. C’est à juste titre que le Directeur général de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises

(Anpme) a indiqué les attributions de son agence. Il s’agit pour Kpèyéton Houansodji de faciliter l’accès des promoteurs à l’information nécessaire pour l’exécution de leurs activités. Pour cette formation qui s’inscrit dans une série de programmes à l’endroit du personnel des Pme béninoises en vue de leur développement, le directeur général a assuré atteindre l’objectif qui consiste à instaurer par le biais du pouvoir public un cadre institutionnel adéquat de promotion, de coordination et d’accompagnement.

Dans son discours d’ouverture du séminaire de formation, la ministre du commerce, Madina Séphou a rappelé le défi pour l’Etat de parvenir à un niveau d’imposition qui, non seulement favorise la multiplication et le développement des entreprises, permettant ainsi d’élargir l’assiette fiscale et donc de mobiliser davantage de ressources, mais aussi de réduire la pression fiscale sur les entreprises. « En vue de parvenir à un niveau optimal d’imposition des entreprises, des mesures fiscales spécifiques sont prévues pour les Petites et Moyennes Entreprises compte tenu de leur vulnérabilité en début d’existence », a-t-elle martelé.

 A cet effet, la ministre, Madina Séphou a mis un accent sur les missions majeures assignées à l’Etat en matière de fiscalité des Pme. Il s’agit notamment d’assurer une fiscalité de développement susceptible de favoriser l’investissement et d’encourager l’innovation d’une part, et prouver sa capacité à financer les importantes dépenses publiques, notamment les programmes éducatifs et sociaux ainsi que les grands travaux publics, d’autre part. Cette dernière mission n’est pas évidente et aisée a priori, notamment dans l’environnement des pays les moins avancés comme le Bénin où la fiscalité occupe une place prépondérante dans la mobilisation des ressources de l’Etat.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page