.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pavage et assainissement dans Kétou, Savè et Tchaourou et réhabilitation de la route Lomé-Cotonou:Environ 60 milliards mis à la disposition du gouvernement par l’Assemblée nationale


Vues : 7

Vue partielle des députés lors de la ratification des deux accords de prêt

Réunis en séance plénière vendredi, les députés de la 6ème législature ont, à l’unanimité, autorisé le gouvernement à ratifier deux accords de prêts. C’était sous la direction du premier vice président de l’Assemblée nationale, Justin Yotto Sagui et en présence du ministre des Transports et des Travaux public, Lambert Kotty.

Le premier accord de prêt a été signé le 31 décembre 2011 entre la république du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) dans le cadre du financement partiel du projet de pavage de rues et d’assainissement dans les villes de Kétou, Tchaourou et Savè. Le montant total de ce prêt de la BOAD est de 7 milliards de francs CFA, soit 90,21% de son coût global qui s’élève à 7,763 milliards de francs CFA hors taxe.

Le budget national y contribue pour 748 millions FCFA, soit 9,70% et chacune des mairies pour 15 millions, soit 0,9%. La durée de remboursement est de 27 ans dont 9 ans de différé pour un taux d’intérêt banque de 2,10% l’an sur le montant retiré et non encore remboursé avec un élément don de 39,27%. Selon le rapport produit par la commission du plan et des équipements qui a examiné ce dossier dans le fond, ledit projet de pavage de rues et d’assainissement dans les villes de Kétou, Tchaourou et Savè s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’actions prioritaires (PAP), notamment des actions majeures contenues dans les Plans de Développement Communaux (PDC) des collectivités décentralisées. Il a pour objectif l’amélioration du cadre de vie et des conditions de circulation dans les villes concernées par le pavage de 19.830 mètres linéaires (ml) de rues et la construction d’ouvrages d’assainissement le long de ces rues.

52,33 milliards du FAD pour réhabiliter la route Lomé-Cotonou

Le deuxième accord de prêt auquel les députés ont donné quitus au gouvernement a été signé le 2 décembre 2011 entre le Bénin et le Fonds africain de développement (FAD) dans le cadre du financement partiel de la réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et de la facilitation du transport sur le corridor Abidjan-Lagos phase1. Toujours selon le rapport de la commission du plan qui l’a étudié, son montant s’élève à 52,33 milliards de francs CFA soit 90,46% du coût global du volet béninois dudit projet qui s’élève à 57,85 milliards.

Ledit montant est composé d’un élément prêt de 27,81 milliards et d’un élément don chiffré à 24,52 milliards FCFA. L’élément prêt est remboursable sur 50 ans dont 10 ans de différé. Le projet vise le renforcement des programmes prioritaires par l’amélioration du niveau de services des quatre axes structurant du réseau national dont fait partie la route du projet et par l’interconnexion des réseaux routiers interdépendants. L’amélioration des conditions de transport au profit du Bénin et du Togo mais également de la sous-région. Il est important de signaler qu’avant d’accorder un vote favorable à ces accords de prêt, les députés ont exprimé beaucoup de préoccupations et surtout requis des explications du gouvernement.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page