.
.

Le triomphe de la vérité

.

Grève de protestation annoncée dans le secteur éducatif:Le Front et la Feseq se désolidarisent et tiennent à achever l’année


Vues : 0

Le Front d’actions des trois ordres de l’enseignement n’aura pas à répondre à l’appel de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (Fésen). Elle ne perçoit pas la légitimité d’un nouveau mouvement de débrayage dans l’enseignement public. Les deux Porte-paroles du front, Valère Dotonou et Paulin Gbénou ne partageant donc pas la motion de protestions annoncée par leurs collègues de la Fésen estiment que l’heure n’est plus aux acharnements inutiles.

Renouveler avec les grèves seraient selon eux un grand coup monté contre la formation des futurs cadres du Bénin que constituent les enfants des écoles publiques. En effet, membre affiliée de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), la Fésen veut renouer avec le mouvement pour plusieurs raisons qui ont pris leur naissance du silence du gouvernement à donner satisfaction aux revendications des enseignants. A cet effet, elle a décidé d’une grève de protestation de 48 heures, les mardis 08 et mercredi 09 mai.

Ce que réclame la Fésen

A travers leur motion, la Fésen réclame la levée de toutes les entraves aux libertés, la rétrocession sur les salaires de mai des défalcations illégalement opérées en mars et avril. Le Secrétaire général de la fédération, Eustache Zinzindohoué estime que la réouverture des négociations centrales-gouvernements doit être immédiate en vue de définir un échéancier clair pour la jouissance par les enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire du décret 2011-505.

 En somme, dans cette nouvelle lutte annoncée, seule la Fésen prend parti contrairement à celle qui a précédemment soulevé les montagnes. La Fédération syndicale pour une éducation de qualité (Feseq) et le Front rejettent donc ce schéma de la Fésen et préfèrent attendre la réaction du gouvernement. Toutefois, ils annoncent empêcher la rentrée scolaire 2012-2013, si rien n’est fait pour donner satisfactions aux revendications des enseignants de la maternelle au secondaire.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page