.
.

Le triomphe de la vérité

.

Souvent humiliés par le protocole d’Etat:Les parlementaires béninois interpellent le gouvernement


Vues : 0

Les textes régissant la préséance lors des manifestations officielles ne sont pas connus du grand public. Même les élus de la nation n’ont pas connaissance de ces dispositions et font souvent l’objet d’humiliation de la part du protocole d’Etat lors des manifestations officielles. Plusieurs fois par le passé et à plusieurs occasions, les députés ont été minimisés par le protocole d’Etat qui les déplacent d’un lieu à un autre au cours de grandes cérémonies officielles.

 A titre d’exemple, au cours de la commémoration du 51ème anniversaire de l’accès du Bénin à la souveraineté internationale célébré à Natitingou, les députés ont été traités avec mépris par le protocole d’Etat. Comme pour confirmer cette attitude, les élus de la nation ont failli se retirer de l’historique messe papale organisée au stade de l’amitié de Kouhounou le dimanche 19 novembre 2011, pour avoir été déplacés plus de quatre fois au cours de cette même célébration.

C’est donc pour corriger le tir et surtout savoir quel est leur ordre de préséance que les députés de la sixième législature, sur initiative du deuxième secrétaire parlementaire, le député André Okounlola ainsi que 26 autres de ses collègues ont saisi le gouvernement à travers une question orale avec débat. Il est donc demandé au gouvernement de fournir à la représentation nationale, les textes réglementaires qui régissent l’organisation des cérémonies officielles, le fonctionnement du protocole d’Etat et enfin, l’appréciation du gouvernement sur le traitement attentatoire à l’honorabilité des députés et de l’institution parlementaire, lors des cérémonies officielles par le chef du protocole d’Etat.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page