.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mise en place de la commission d’enquête internationale sur le coton:Sabaï Katè ouvre la filière cotonnière sur de nouvelles perspectives


Vues : 0

La situation actuelle de l’or blanc n’aurait jamais pu exister sans la perspicacité d’un certain Sabaï Katè. La mise en place de la commission d’enquête internationale est une résultante de sa perspicacité et surtout de son travail de terrain qui ont permis de mettre le doigt sur les disfonctionnements de la filière.

En attendant que la commission d’enquête qui a démarré ses travaux lundi ne dépose son rapport, on peut déjà tirer un coup de chapeau à ce ministre qui a risqué son fauteuil en s’opposant à un système mis en place depuis des années. Le ministre de l’agriculture connu pour être un homme de contact a été en effet celui qui a su écouter les producteurs. Ce sont ceux-ci qui ont mis en doute les chiffres de la dernière campagne cotonnière tels que rendus publics par l’Association interprofessionnelle du Coton (AIC).

Les incohérences relevées entre les chiffres communiqués par les services compétents de son propre ministère et ceux de l’interprofession permettent d’aboutir aujourd’hui à une étude approfondie du système en vue de rassurer tous les acteurs impliqués. Cette enquête permettra ainsi de tout remettre à plat pour la réorganisation de la filière. Plus que jamais, ce que réclament les producteurs c’est la transparence totale des opérations pour empêcher que leurs récoltes ne soient objets de transactions douteuses.

La mise en place de cette commission d’enquête est le premier pas vers cet aboutissement ardemment souhaité par tous les acteurs. Rappelons que pour une emblavure évaluée à environ 209 000 hectares pour l’année dernière, la filière s’est retrouvée à 174 000 tonnes de production selon l’AIC contre un minimum de 265 000 selon le ministère de l’agriculture.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page