.
.

Le triomphe de la vérité

.

Apparition de stigmates sur le corps de fidèles catholiques:Le père Pamphile Fanou explique la position de l’église catholique du Bénin


Vues : 29

Le phénomène continue d’attiser la curiosité et de susciter des commentaires. L’apparition de stigmates dans les mains, dans les pieds et sur l’ensemble du corps de dame Chantal d’Almeida a été une nouvelle fois été l’attraction au cours de cette période pascale au Bénin. En effet, à l’instar des années précédentes, cette fervente catholique, domiciliée à Gbégamey dans la ville de Cotonou, a vu des traces miraculeuses apparaitre sur son corps rappelant, pour nombre de religieux, la passion du Christ.

Pour le père Pamphile Fanou, curé de la Paroisse Saint Jean de Cotonou et guide spirituel de dame Chantal d’Almeida, « nous sommes en train de la suivre. Donc, je ne peux pas encore me prononcer. Au moment opportun, nos supérieurs vont se prononcer ». Cette prudence se justifie, à en croire les explications du Père Pamphile Fanou. « Dans l’Eglise, c’est des choses qui existent. Les stigmates, il en existe de vrais et de faux. Ce n’est pas parce que quelqu’un ou quelqu’une a eu les stigmates que du coup, on va dire que c’est de Dieu ou bien c’est du diable. Il faut beaucoup de temps pour examiner, étudier ce phénomène.

Et c’est après une longue étude seulement que l’Eglise se prononce. L’Eglise ne se prononce jamais du premier coup parce qu’elle est prudente. Le malin peut vouloir tromper et prendre des formes de ce genre. Alors, quand cela arrive, on observe. Il y a plusieurs critères qui entrent en jeu. Il y a d’abord l’intéressée. Il faut voir sa famille, son contexte, d’où est-ce qu’elle vient, sa psychologie, est-ce qu’elle est équilibrée, est-ce que psychologiquement, tout tient en elle.

On fait cette étude. Et ensuite, on analyse le sang. Est-ce que vraiment c’est du sang humain ? Si oui, quel est son groupe de sang ? Donc, ce sont des études qui prennent des années. Et il faut étudier son entourage, le passé de la personne et mettre tout cela de côté et continuer de l’observer et voir comment est-ce que les stigmates sont arrivés. Et puis quand ça arrive, quel est le but, pourquoi est-ce qu’elle saigne ? Pourquoi est-ce que le Seigneur permet qu’elle saigne, pourquoi est-ce que le diable l’utilise parce que le diable simule le seigneur parfois. Il y a une expression qui dit que « là où le seigneur construit son église, le diable construit sa chapelle à côté ».

Il peut arriver que les stigmates, au départ soient de Dieu et puis à la fin, le diable récupère la personne tout simplement parce que cette personne n’a pas suivi les consignes qui lui ont été donnés. Si la personne veut vivre dans la désobéissance, tout va se gâcher. Le seigneur peut choisir et ça va se gâcher comme ça peut arriver aussi que, au départ, une personne soit possédée et après la délivrance, le seigneur se sert de son corps pour agir. Ça existe aussi. Donc, le seigneur agit partout, il se sert de tout pour œuvrer. C’est pour cela qu’on est prudent et on prend du temps pour observer les stigmates.

Le seigneur permet à des êtres fragiles comme nous de vivre sa souffrance ou bien s’impriment en nous les marques des clous ou bien de la flagellation que lui, il a enduré et vous vivez ça dans votre corps avec lui pour réparer ou bien pour souffrir avec lui pour le salut des âmes ou votre propre salut. Cela est attaché de grâces. Il y a certains pour qui ça arrive comme ça. D’autres qui n’ont pas de stigmate, désirent l’avoir et simulent. Il y a donc du faux. Pour d’autres encore, c’est Dieu qui prend possession de leur corps.

Donc, quand c’est comme ça, l’Eglise suit de très près ». Ainsi, hissée au rang de curiosité nationale et internationale par ce phénomène, Chantal d’Almeida peut prétendre, à l’instar de François d’Assise et Catherine de Sienne dont les stigmates ont été officiellement reconnus par l’Eglise catholique romaine et Padre Pio, à la reconnaissance de stigmatisée de l’Eglise.

Mais déjà, elle est devenue une source de consolation des populations à travers la délivrance de messages pour le salut des âmes. De même, en dehors de ces messages, beaucoup de grâces sont accordées à travers Chantal d’Almeida qui, selon les explications du père Pamphile Fanou, a permis à des malades de guérir de la stérilité et du cancer.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Apparition de stigmates sur le corps de fidèles catholiques:Le père Pamphile Fanou explique la position de l’église catholique du Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page