.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion de la Sonapra:Le DG Idrissou Bako engage la Sonapra sur les rails d’une vision claire


Vues : 1

A peine nommé, le nouveau directeur général de la Sonapra a pris la mesure de la mission qui lui a été assignée. Prenant donc les taureaux par les cornes, il a envoyé ses collaborateurs à l’école de perfectionnement pour une meilleure utilisation des outils modernes de gestion. C’est ainsi que du 21 au 23 mars 2012 à Bohicon, une réunion technique a permis de retracer le terrain, en outillant les travailleurs sur des objectifs de la campagne 2011-2012.

Pour le Directeur général, Idrissou Bako dans son intervention, « les résultats issus des travaux serviront de boussole à la prise de décisions et à la réalisation d’actions conséquentes, susceptibles d’améliorer sensiblement les performances de la Sonapra en particulier et du secteur agricole en général en termes de croissance économique, de sécurité alimentaire et de lutte contre la pauvreté monétaire en milieu rural ».

Dans ses propos, il ressort que dans le dispositif de mise en œuvre de la vision du Président Boni Yayi de réaliser une révolution verte au Bénin, la Sonapra occupe une place privilégiée puisque le Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole l’a réinvestie dans sa mission d’appui à la promotion et au développement des filières agricoles. « La mission ainsi confiée à la Sonapra est cruciale pour le développement de notre pays. Aussi, se doit-elle de se mettre résolument au travail et d’améliorer sa performance par l’utilisation d’outils modernes de gestion » a-t-il partagé.

Ces trois (03) jours de travaux ont donc permis de définir avec précision par domaine d’intervention les rôles et responsabilités des Directions Techniques/Services de la Sonapra ainsi que ceux des autres structures ou partenaires impliqués. Ces journées ont également permis de procéder à la planification détaillée des activités prévues par domaine d’intervention à travers un chronogramme séquentiel d’exécution et un planning mensuel de décaissement des ressources. En outre, les participants sont sortis fiers de ce que de nouvelles recommandations pertinentes ont été formulées pour la mise en œuvre efficiente des PTAB des PIP et de la Sonapra.

Le ministre Sabaï Katè appuie l’initiative

Cette réunion qui a permis de formuler des recommandations pertinentes pour la mise en œuvre efficiente des PTAB, des PIP et de la Sonapra a connu la touche particulière du Ministère de tutelle à travers la Direction de la Programmation et de la Prospective (DPP) et la Direction des Ressources Financières et Matérielles (DRFM). Soucieux de l’atteinte des résultats que son Ministère s’est fixés, et conscient du rôle que doit jouer la Sonapra dans ce cadre, le Ministre Sabaï Katè est venu en personne encourager les travailleurs de la société participant aux travaux et les assurer de la disponibilité de l’autorité de tutelle à appuyer très activement la mise en œuvre du PTAB.

 Cet acte du Dg Bako, vient confirmer ses promesses émises lors sa prise de service à la tête de cette direction. Aussi, a-t-il invité les travailleurs à se mettre résolument au travail. Les travailleurs ont pris l’engagement de ne pas décevoir leur nouveau Directeur Général et son adjoint Jean-Marie Epiphane TOSSA. Ils se sont même engagés à travailler une heure de plus pour la société tous les 14 février, jour de la Saint Valentin, pour témoigner leur amour pour le travail.

Wandji A.

Le Programme de Travail Annuel Budgétisé 2012 de la SONAPRA, table sur les fonctions essentielles de l’entreprise

Les principales actions envisagées par l’entreprise en 2012 portent pour l’essentiel sur les volets ci-après :

• appui aux filières maraîchères, ananas, crevettes et aviculture à travers le Programme National de Promotion des Filières Agricoles (PNPFA) ;

• appui à l’entrepreneuriat agricole à travers le Programme Spécial d’Installation des Jeunes dans l’Agriculture (PSIJA) qui prend aussi en charge les filières maïs et riz ;

• exploitation à titre transitoire des deux rizeries de Malanville et de Glazoué pour le décorticage de 20.000 tonnes de riz paddy et le placement des produits finis et dérivés ;

• collecte et mise en place de 5.040 tonnes de semences améliorées (base et certifiées) de maïs et 2.000 tonnes de semences certifiées de riz ;

• commercialisation de 12.000 tonnes de maïs et 1.000 tonnes de soja ;

• acquisition et mise en place au comptant, de 21.100 tonnes d’engrais spécifiques pour céréales (12.000 tonnes de NPK et 8.000 tonnes d’Urée, 1.100 tonnes de KCl) et 5.000 litres de pesticides (pacha).

Le coût global des activités inscrites dans le PTAB 2012 est évalué à plus de 27 milliards de FCFA

Le financement du Programme de Travail Annuel Budgétisé 2012 sera assuré d’une part, par le budget national à travers les avances remboursables, les transferts de fonds et les subventions et d’autre part, par les fonds propres de la SONAPRA issus des bénéfices générés par les activités industrielles et commerciales.

La SONAPRA poursuivra également ses actions en collaboration avec ses partenaires commerciaux et techniques (ONG PEH et PAPA Bénin, CODYA et CEPROEMIR, Sociétés AGROTECHNIC, APT et Geocoton, le PADER, etc.) pour la production de sésame, l’installation de champs semenciers de soja et la transformation des produits agricoles (arachide, manioc, noix de coco, tournesol, etc.).

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page