.
.

Le triomphe de la vérité

.

Installation de la nouvelle équipe rectorale de l’Université de Parakou:François Abiola lance des défis à Barthélémy Biao


Vues : 6

Le ministre de l’enseignement supérieur le professeur François Abiola

Clôturer l’année universitaire 2011-2012 le 31 juillet 2012 ; combler les attentes afin de dresser, à l’issue de leur passage à la tête de l’Université de Parakou (Unipar), un bilan élogieux. Ce sont là quelques uns des défis majeurs qui attendent les nouveaux dirigeants de l’Unipar, des défis que François Abiola, le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a tenu à rappeler à l’équipe entrante. C’était vendredi dernier, 03 Février 2012 à Parakou, devant un parterre de personnalités.

« Je suis sûr que le professeur Biao et ses deux vices recteurs vont s’atteler à nous écrire les belles pages de l’histoire de cette université ». Ainsi s’adressait, vendredi dernier, François Abiola à la nouvelle équipe dirigeante de l’Unipar. Nommés à titre intérimaire et transitoire le 31 janvier dernier, le recteur et les vice-recteurs de l’Unipar étaient mis devant la tâche qui est désormais la leur et dont le ministre François a tenu à leur rappeler quelques points essentiels.

Mal récurrent de l’Université béninoise, le problème du non respect du calendrier académique a ainsi été soulevé par le ministre qui a fait part aux nouveaux dirigeants de l’Unipar de son souhait de voir régler cette incurie. Le voulant comme « le premier défi » qu’il lance au Professeur Barthélémy Biao et aux Docteurs Francis Tognon Tchégnonsi, et Guy Nouatin, le ministre a dit espérer voir inscrit ce challenge en bonne place sur leur feuille de route.

François Abiola s’est également dit confiant quant à la réalisation de cet objectif du respect du calendrier académique, avec le concours de l’ensemble de la communauté universitaire. Il n’a pas manqué de rassurer le Recteur de sa disponibilité à l’aider pour réussir ce challenge. Autre point abordé par le ministre, les attentes et espoirs suscités par l’avènement de la nouvelle équipe et qui, selon les dires du ministre, sont nombreux, et dont la satisfaction pèsera à coup sûr sur le bilan qu’elle présentera à l’issue de sa mission. Serein et plein d’espoir pour la nouvelle page qui s’ouvre pour l’université de Parakou et qu’il a souhaitée belle, François Abiola n’a pas manqué de s’adresser à l’équipe sortante.

Reconnaissant les qualités de « battant » du recteur sortant, le Professeur Akpona, un homme « certainement souvent incompris », le ministre a rassuré la communauté universitaire sur la disponibilité de l’ancien recteur à épauler la nouvelle équipe, tout comme sur celle des Professeurs Sokpon et Gandaho, anciens vice-recteurs, et Abel Ayédoun, le Secrétaire général à encadrer et travailler avec les nouveaux dirigeants.

Pour sa part, prenant la mesure de la tâche qui l’attend, le Professeur Barthélémy Biao est revenu, au cours de sa prise de parole, sur l’évolution qu’a connue l’Unipar depuis une décennie. Tenant à rassurer sur la volonté de son équipe à relever les défis liés à la qualité de la formation, le nouveau Recteur de l’Unipar s’est engagé, au nom de son équipe, à mettre toute l’énergie, toute la science et la conscience nécessaires au service de « la poursuite des ambitions légitimes de rayonnement et d’épanouissement de l’Université de Parakou ». Il a par ailleurs invité les différents acteurs universitaires à une participation active.

Désormais ancien recteur de l’Unipar, le Professeur Akpona a quant à lui dressé un bilan des actions menées par son équipe sur de nombreux plans. Ainsi le Professeur Akpona a-t-il cité comme exemples, l’inscription en ligne, devenue réalité, la restructuration de la recherche universitaire, le renforcement des capacités des enseignants-chercheurs, l’extension de la bibliothèque universitaire, l’équipement des bâtiments à usage pédagogiques, etc.

Flore S. NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page