.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclarations du conseiller spécial du chef de l’Etat Amos Elègbè suite à l’élection de Boni Yayi à la tête de l’Union Africaine (UA):« C’est tout le peuple béninois qui vient d’être honoré.»


Vues : 1

Suite à la brillante élection du chef de l’Etat béninois, le Docteur Thomas Boni Yayi, à la tête de la plus grande organisation du continent africain, Amos Elègbè, le conseiller spécial chargé des affaires politiques du Président de la République, à l’instar des autres compatriotes lui adresse ses félicitations. Il situe sur trois grands axes cette élection et convie tous les Béninois à résolument s’engager aux côtés du Chef de l’Etat afin de lui apporter tout le soutien nécessaire.

Le conseiller politique du chef de l’Etat, Amos Elègbè, n’est pas resté en marge de la grande actualité qui depuis quelques jours met le Bénin au devant de la scène continentale. Il s’agit de la brillante élection de Boni Yayi à la tête de l’UA, entendez l’Union Africaine. Amos Elègbè dans ses félicitations au chef de l’Etat a pris le soin de souligner avec finesse les entendements de ce choix par le collège des chefs d’Etats africains.

 Il les situe sur trois angles à savoir : le charisme de l’homme et sa grande capacité managériale, la reconnaissance et la célébration du Bénin en tant que pays de paix et de démocratie atypique, et enfin, l’honneur accordé au peuple béninois. Il profite de l’occasion pour inviter tout ses compatriotes à accorder leurs violons de solidarité avec le chef de l’Etat afin que sa mission, qui est également la leur, puisse connaitre un succès accompli.

Teddy GANDIGBE (Coll.)

« Je voudrais tout d’abord féliciter le président Yayi Boni pour la confiance que l’Union Africaine vient de lui faire et surtout pour le fait qu’il ait honoré notre peuple. Parce qu’à travers lui, c’est tout le peuple béninois qui vient d’être honoré. Et si je dois dire quelque chose sur la signification profonde de cette marque de confiance, je voudrais situer ça sur trois plans : d’abord l’Afrique vient de célébrer un de ses fils en la personne du président Yayi Boni. Elle célèbre surtout son leadership et son charisme.

Il a une capacité d’écoute qui est extraordinaire. Il a aussi une capacité de rassembleur et je crois que c’est tout cela qui est célébré aujourd’hui. Je voudrais aussi dire à travers lui que ce sont ses capacités aussi managériales qui ont été ainsi reconnues par ses pairs. La deuxième signification, elle est profonde. Celle-ci c’est : l’Afrique tout entière célèbre la démocratie béninoise.

 Qu’il vous souvienne que ça fait 22 ans que nous nous sommes engagés dans la voie de la démocratie, c’est une voie difficile mais toute l’Afrique reconnait aujourd’hui notre stabilité politique et institutionnelle et toute l’Afrique célèbre la paix qui règne au Bénin. Et enfin c’est le peuple béninois qui est honoré. Je remercie vraiment notre peuple pour sa combativité et je crois que c’est ce que l’Afrique nous adresse comme message.

 L’Afrique est indépendante en 1960, en tout cas la plupart des pays africains, et en 1963 sous la présidence de l’ancien président, du fondateur de la république de l’Ethiopie, le Négus Haïlé Selassié en Juin 1963 a été fondé l’organisation de l’Union Africaine (OUA) qui est devenue l’Union Africaine il y a à peine 6ans. Dans cette organisation, depuis 5ans, le Bénin n’a jamais occupé ce poste, en tout cas il n’a jamais occupé le poste de leader de l’Union Africaine pendant un an. C’est pour vous dire que le mandat qu’on vient de confier au chef de l’Etat va faire un an.

Et pendant cette année les défis sont importants aux plans africain et international. Le chef de l’Etat devient le porte-parole de toute l’Afrique pour toute une année. Ce que j’attends du peuple béninois qui vient d’être honoré à travers le président Yayi Boni, c’est l’implication dans la gestion de ses responsabilités qui viennent de s’ajouter aux responsabilités nationales qui étaient les siennes. Au plan africain et international maintenant le peuple béninois doit s’engager à ses côtés parce que là le Bénin serait pendant toute une année sous les feux de la rampe, comme les journalistes le disent, et que le président et le peuple béninois seront constamment sollicités. Je compte vraiment sur mon peuple.

 Et je voudrais dire aujourd’hui que je suis très fier de la presse béninoise qui dans toute les parutions de ce jour ont parlé de cette élection du président Yayi Boni dans des termes non seulement flatteurs, mais des termes qui nous engagent à aller plus loin, qui encouragent le président Yayi Boni à bien gérer avec nous cette nouvelle responsabilité. »

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page