.
.

Le triomphe de la vérité

.

Intégration du groupe restreint de haut niveau sur les flux financiers illicites:Une institution de l’ONU fait appel aux compétences de Bio Tchané


Vues : 2

Le président Abdoulaye Bio-Tchané

Abdoulaye Bio Tchané, ancien président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et leader de la formation politique ABT vient d’être convié par la Commission économique pour l’Afrique (CEA), un organisme des Nations Unies, à prendre part à la première réunion du groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites en provenance de l’Afrique qui se tiendra les 17 et 18 février prochains en Afrique du Sud.

Le président Abdoulaye Bio-Tchané vient d’être admis dans le cercle très restreint du groupe de haut niveau des Nations Unies qui lutte contre les flux financiers illicites provenant du continent africain. En effet dans une lettre en date du 17 janvier 2012 du secrétariat exécutif de la Commission économique pour l’Afrique des nations unies, M. Abdoulie Janneh, le secrétaire exécutif, a remercié le président Abdoulaye Bio-Tchané pour son acceptation à être membre du groupe de haut niveau.

Il l’invite au même moment à participer à la première réunion de ce groupe de haut niveau les 17 et 18 février prochains à Johannesburg en Afrique du Sud. Le groupe de haut niveau est une institution des Nations Unies chargée de réfléchir et de concevoir les politiques et stratégies de lutte contre les flux financiers illicite dans le continent africain. Présidé par Thabo Mbeki, l’ancien président d’Afrique du Sud, le groupe de haut niveau est constitué de neuf (09) membres du continent : Abdoulie Janneh (vice-président), Olusegun Apata, Barrister Akere Muna, le Professeur El Hadi Makboul, Ingrid Fiskaa, Raymond Baker, le Docteur Zeinab Bashir el Bakri, Irene Ovondji-Odida et le béninois Abdoulaye Bio Tchané. Notons qu’Abdoulaye Bio-Tchané est le seul représentant de l’Afrique de l’ouest francophone.

Créée en 1958, la Commission économique pour l’Afrique est l’une des cinq commissions régionales qui relève, administrativement, du siège de l’ONU. En tant qu’organe régional de l’ONU en Afrique, elle a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses 53 membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Teddy GANDIGBE (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page