.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement du livre « La Banque, la politique et moi »:Le livre de Bruno Amoussou scelle les retrouvailles au sein de l’UN


Vues : 2

L’auteur procédant à la dédicace de son ouvrage

Le président du Parti Social Démocrate (PSD), Bruno Ange-Marie Amoussou a procédé le samedi 21 janvier dernier, au lancement du deuxième tome de ses mémoires intitulé « La Banque, la politique et moi ». La cérémonie qui intervient après celle qui s’est tenue à Paris dans la capitale française, s’est déroulée en présence d’un parterre de personnalités au nombre desquelles le Président maire, Nicéphore Dieudonné Soglo a eu pour cadre le Palais des congrès de Cotonou.

L’homme politique de premier plan et figure majeure de l’édification du système bancaire béninois, Bruno Ange-Marie Amoussou continue son œuvre de témoignage sur la vie politique du Bénin après son accession à la souveraineté internationale le 1er Août 1960. Ainsi, après le lancement du premier tome de ses mémoires intitulé « L’Afrique est mon combat », le 09 mai 2009, Bruno Amoussou récidive en livrant à travers ce récit sa part de vérité sur la vie politique nationale et la mise en place du système bancaire dont il a été le principal artisan.

Rappelant à l’occasion le parcours élogieux du « studieux, brillant et intelligent » élève et « le cadre de haut niveau doué d’initiatives », le professeur Codjo Azôdogbèhou décrit « La Banque, la politique et moi », un ouvrage qui retrace « la vie et l’œuvre d’un compatriote dont il faut respecter la ténacité et l’engagement ». Aussi, « facile à lire et à comprendre », le deuxième tome des mémoires de Bruno Amoussou constitue aux yeux de l’universitaire un ouvrage de référence susceptible de favoriser une meilleure compréhension de faits importants du Bénin.

Abondant dans le même sens, Jacques Adandé perçoit à travers cette initiative de Bruno Amoussou « une remarquable contribution à la connaissance de notre histoire politique contemporaine ». C’est pourquoi, dira t-il, « nous lui sommes reconnaissants pour son effort d’analyse et d’explication majeure » avant d’inviter d’autres témoins de cette époque à lui emboîter le pas ». Pour le journaliste et écrivain, Wilfried Léandre Houngbédji, cette initiative de l’ancien ministre d’Etat et député à l’Assemblée nationale est d’un apport inestimable pour la jeunesse béninoise.

Cela est d’autant plus vrai que pour lui, à travers son récit, l’auteur met à la disposition des jeunes générations un précieux moyen d’appréciation des faits et méfaits intervenus dans la marche du Bénin vers le développement au cours des premières décennies de son indépendance. Pour l’auteur de « La Banque, la politique et moi », la sortie de ce nouveau volume de ce nouvel ouvrage s’inscrit dans la dynamique de livrer, en tant qu’observateur averti et acteur clé de la vie économique et politique au cours de la période considérée, sa part de vérité aux générations actuelle set futures.

Ainsi, relatant certains pans de l’ouvrage, Bruno Amoussoulève un coin de voile sur des faits saillants tels que la vision économique des acteurs de la révolution et la mise en place de la nouvelle architecture bancaire du Dahomey (actuel Bénin). Ainsi, pour Bruno Amoussou, c’est en mettant à profit sa citation selon laquelle, « il ne faut pas se priver de la liberté de réfléchir » qu’il se livre à ce devoir de mémoire envers ses contemporains par le biais de cette publication.

Ce récit est destiné ainsi, à en croire ses explications à permettre d’examiner la politique et l’économie de façon dynamique et à la nécessité de s’approprier l’intégration régionale dans le cadre du développement du Bénin. L’homme politique n’omet pas, à l’occasion d’inviter la jeunesse à se former pour l’exercice de l’activité politique ; toute chose qui exige d’elle un engagement soutenu dans le champ politique.

                                     Le livre de Bruno Amoussou scelle les retrouvailles au sein de l’UN

Le lancement de l’ouvrage « La banque, la politique et moi » a servi de tremplin aux ténors de l’Union fait la Nation (UN) pour faire taire leurs dissensions intervenues à l’issue des dernières élections présidentielles et législatives pour se retrouver autour du président de ce regroupement de formations politiques.

En effet, à l’occasion du lancement de l’ouvrage de Bruno Ange-Marie Amoussou, nombre de ténors de l’UN ont répondu présents en dépit de la dégradation des relations qui les lient. Ainsi, le Président d’honneur de la Renaissance du Bénin (RB), Nicéphore Dieudonné Soglo ainsi que le président de ladite formation politique, Léhady Vinangnon Soglo, accusés d’avoir tourné le dos à l’UN au profit de la mouvance présidentielle, ont rehaussé de leur présence la cérémonie de lancement en rappelant à bien des observateurs les heures les plus glorieuses de l’UN.

 L’ancien secrétaire général de l’UN et responsable à la communication dudit regroupement, Moukaram Badarou était aussi de la partie pour consacrer davantage les retrouvailles entre les principaux acteurs de l’avènement de ce regroupement inédit de formations politiques au Bénin.

Somme toute, la forte mobilisation d’acteurs politiques de l’opposition observée autour de Bruno Amoussou à l’occasion de ce lancement aura permis de se rendre compte de la grandeur d’esprit des acteurs politiques qui ont réussi, à cette occasion, à transcender leurs clivages pour s’unir autour de l’essentiel.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page