.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise UNAMAB- Ministre de la Justice:Les Magistrats donnent un ultimatum, Gbèdo refuse de s’excuser


Vues : 1

Le ministre de la Justice, Marie-Elise Gbèdo

Les magistrats béninois ne décolèrent pas contre le ministre de la justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, Me Marie-Elise Gbèdo. Ainsi, après leur Assemblée générale extraordinaire des vendredi 16 et lundi 21 décembre 2011, les membres de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) se sont une nouvelle fois donné rendez-vous dans les locaux du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou.

Ainsi, il s’est agit pour le bureau exécutif de l’Unamab de remobiliser la troupe pour évaluer le respect des engagements pris par le Chef de l’Etat au cours de leur rencontre le 16 décembre 2011 en vue de donner une nouvelle orientation à leurs actions. Faisant à l’occasion le point des acquis intervenus depuis lors, il ressort des propos du président de l’Unamab, Onésime Madodé et les siens que les attentes des magistrats n’ont pas été comblé plus d’un mois après leur audience avec le Chef de l’Etat et Président du Conseil de la Magistrature.

 Aussi, ont-ils décidé d’exiger de la part du Garde des sceaux, ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, Marie-Elise Akuavi Gbèdo des excuses publiques pour ses accusations de corruption formulées à l’encontre des magistrats lors de la célébration, le 08 décembre 2011, de la Journée nationale de lutte contre la corruption.

Pour les membres de l’Unamab en effet, ces propos jettent du discrédit sur leur corporation aussi bien aux yeux de l’opinion publique nationale qu’internationale. Aussi, menacent-ils d’entrer en grève en cas de non satisfaction de cette doléance dans les quarante huit heures.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page