.
.

Le triomphe de la vérité

.

Défection de certains clubs lors de la 1ère journée du championnat de transition:Le comité d’organisation réaménage le calendrier


Vues : 1

Lors de la 1ère journée du championnat de transition, il y a quatre formations et pas les moindres qui n’ont pas joué. Il s’agit de Cifas (Centre international de formation Ajavon Sébastien), de Mambas Noirs de Cotonou, de Dynamo d’Abomey et surtout des Requins de l’Atlantique. Suite à cette défection, le bureau exécutif de la fédération béninoise de football par le biais du comité d’organisation mis en place dans le cadre de compétition sort un calendrier réaménagé.

Ce calendrier met de côté les quatre équipes qui ont fait défection. De sources concordantes proches de la fédération, l’objectif du bureau exécutif est que le championnat de transition se joue et aille à son terme. Toute autre de négociation n’est pas acceptée. Toutes les équipes qui devraient avoir pour adversaires les équipes frondeuses ne prennent pas les trois sur tapis vert.

C’est par exemple le cas de l’USS Kraké qui avait pour adversaire la formation de Cifas. Normalement du fait de l’absence de son adversaire du jour, le club de Magloire Oké devrait récupérer trois points dans son escarcelle. Mais comme la formation adverse est écartée, les points ne vont à personne.

José Mathias COMBOU

                                                                                                   Le danger des Requins

Le comité d’organisation veut que le ballon roule coûte que coûte comme le souhaite le ministre des sports. Ce faisant, les rancœurs deviennent plus grandes qu’avant mais aussi et surtout, il existe des pièges que les organisateurs ne voient pas. Des formations comme Dragons, Requins, Buffles, Panthères… sont aujourd’hui des phénomènes d’appartenance pour des couches sociales béninoises et des ethnies à l’instar des clubs comme le Paris SG, Lyon, Marseille… en France, AC Milan, Inter Milan, Juventus de Turin… en Italie, Real Madrid, Barcelone, Saragosse… en Espagne ou encore Manchester United, Arsenal, Chelsea… en Angleterre. La seule équipe qui donne plus de sensation aux Cotonois en dehors du Onze national est bel et bien la formation des Requins. Les populations ne vont pas avaler la pullule très facile à cause d’une guéguerre entre les membres de la famille du football béninois qui va leur priver d’une passion qui existe depuis plus de trente ans. Il vaut mieux écouter les boycotteurs que de vouloir les radier. Les Requins, c’est plus un mythe que le football lui-même.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page