.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Olga Zannou, présidente du groupe « Original Concept »:«Avec le concours Miss Noël, il n’y aura pas de tenue de vérité»


Vues : 2

Olga Zannou, «Quand on élit une Miss, c’est juste un choix parmi tant d’autres»

Le 25 décembre prochain au Village SOS sis dans la commune d’Abomey-Calavi, la plus belle enfant sera connue. Ce sera à travers le concours de beauté baptisé « Miss Noël » entièrement dédié aux enfants de 7 à 11 ans. C’est une initiative du groupe « Original Concept » sur laquelle la promotrice, Olga Zannou apporte à travers cette interview des clarifications sur les polémiques.

L’Evénement Précis : Vous êtes la présidente du groupe « Original concept ». Qu’est-ce-que vous insinuez à travers ce concept ?

Olga Zannou: D’abord il faut dire que l’idée est née du fait que des gens prétendent être des promoteurs culturels et après avoir eu le soutien financier des partenaires, disparaissent puis ne font rien. Ce qui fait que désormais, ces partenaires deviennent du coup réticents à accompagner toute initiative culturelle.

Mais nous, étant tous jeunes opérateurs des choses culturelles dans la commune d’Abomey-Calavi, nous nous sommes rassemblés et on s’est dit que ces initiatives seront originales. D’où vient le nom du groupe. En fait c’est un rassemblement fondé sur l’idée de notre conception des choses culturelles. C’est pour montrer qu’il y aura avec nous de l’originalité dans toutes les organisations que nous allons faire pour animer un temps soit peu les fêtes dans notre commune

Et comme pour donner du contenu à votre concept, vous avez inventé « Miss Noël ». De quoi cela retourne concrètement ?

Par rapport à l’organisation de Miss Noël qui est d’ailleurs à sa toute première édition dans la commune d’Abomey-Calavi, il s’agira pour nous d’aider les jeunes, c’est-à-dire les enfants à mieux vivre la fête de Noël pour que le 25 décembre leur soit un moment inouï. Notre objectif c’est de montrer aux parents les opportunités qui s’offrent à leurs filles une fois quand on les inscrit à l’école. Ce n’est pas un événement où les filles vont juste défiler et on va les applaudir puis rentrer à la maison. Non, Il y a un thème qui sera développé. Les questions qui seront posées aux enfants gravitent justement autour de ce thème là.

Vous convenez avec moi que les élections Miss sont sujettes à moult polémiques. Certains racontent même que c’est une porte ouverte à la dépravation et à tous les vices qui déshonorent la femme. Pourquoi alors emmener les enfants sur ce terrain jonché de préjugés ?

Moi je pense qu’il faut organiser Miss Noël pour les enfants afin qu’ils puissent savoir prendre la parole en public et aussi à se dire qu’elles ont le devoir de bien travailler en classe. S’il n’y avait pas ses atouts, je crois que ni papa, ni maman ne vont les laisser participer à des événements pareils. Pour moi donc, il s’agit d’une opportunité que nous leur offrons.

Opportunité ou de l’exhibitionnisme ?

Non ! Pas du tout. Ce n’est pas une occasion pour exposer les filles au public comme vous l’auriez pensé. Il y a des gens qui ne comprennent pas en réalité l’idée qui sous-tend réellement l’organisation des MISS au Benin. Ce n’est pas pour encourager la dépravation.

 Quand on élit une Miss, c’est juste un choix parmi tant d’autres. Toutes les filles sont naturellement belles. Faire miss de façon générale, c’est participer à l’enracinement de l’épanouissement de la femme. On pense souvent que la femme est faite pour la maison, être tout le temps dans les travaux domestiques. Non !nous ne sommes plus seulement à l’ère de ces travaux. La femme aujourd’hui peut prendre la parole sur scène et défendre un projet pour dire que je suis belle mais au-delà de ma beauté, je suis dotée également des potentialités intellectuelles qui pourraient me permettre de vivre autrement.

C’est dire donc qu’en organisant Miss, ce n’est pas pour la dépravation des mœurs. La femme de loin a déjà un corps attrayant mais nous ne sommes pas là pour ça. Il n’aura même pas par exemple le port des tenues de vérité. D’ailleurs, pour les Miss Akassato, indépendance et autres que nous avons l’habitude d’organiser, il n’y a jamais eu une seule tenue de vérité. Pour nous, la femme a une valeur qui est dans sa tête. Il n’est pas question de dire, je suis déjà Miss, ça y est je peux faire tout ce que je veux. Non. C’est pourquoi il y aura un suivi après l’élection Miss Noël.

Certifiez-vous que cette élection Miss n’aura aucun impact négatif sur le cursus scolaire des enfants ?

Absolument pas ! D’autant plus qu’il y aura un suivi, ce problème ne va pas se poser. Les filles ont tout le temps nécessaire pour étudier correctement. Aussi, présentement les répétitions se font-elles uniquement dans le week-end et l’événement même dans les congés de fête. Ça ne peut pas jouer sur elles.

Redoutez-vous néanmoins un changement de comportement déplaisant au niveau des enfants candidates à ce concours de beauté ?

Je ne crois pas et même si c’est le cas, il faut nécessairement qu’elles travaillent en classe pour mériter véritablement leur statut de miss. Quand je ne travaille pas bien en classe et je suis miss noël, cela n’aura aucune valeur puis la fille même s’en rendra compte de sa régression pour se ressaisir. Même si elle ne se fait pas voir miss, les gens auront une autre façon de la considérer. Ce qui est tout à fait normal.

C’est comme si on vous nommait Ministre, votre entourage vous prendra autrement. Il faut juste une prise de conscience pour cet enfant et ses parents, histoire d’éviter le comble. La miss a quand même le devoir de donner le meilleur d’elle-même partout et non s’enorgueillir au titre de miss noël. Elle doit après tout, honorer ses parents. C’est pourquoi il s’agira non d’être physiquement belle mais aussi et surtout de l’être intellectuellement. Il sera pas question de faire la grosse tête, il faut être digne de sa couronne

Miss Noël, édition 2011 : quelle sera sa particularité ?

La particularité ici c’est qu’il y a un thème autour du quel gravite l’événement. Le thème est intitulé : « Quelle opportunité pour la scolarité des filles ? »

Où en êtes-vous avec les préparatifs ?

Actuellement, nous avons une vingtaine de filles qui vont participer. Une présélection sera faite par les mannequins et autres personnes. Le jour même, après les défilés, il y aura l’élection de la miss et des deux dauphines par les membres du jury qui vont essayer de jauger leur beauté intellectuelle et physique. Mais au-delà de tout cela, c’est une réjouissance culturelle, de nombreux artistes seront présents pour animer l’événement. Les autorités de la commune seront aussi invitées pour nous accompagner dans notre élan culturel afin que la joie s’installe dans le cœur de tous les enfants.

Quelles sont les conditions à remplir pour y participer ?

Pour participer à l’élection miss noël, il faut juste que la fille ait entre 7ans et 11ans au plus. Avec l’accord des parents et des responsables d’école, toutes ces filles peuvent participer. Aussi tout parent intéressé peut encore venir inscrire son enfant.

Quels sont les prix réservés aux meilleures filles ?

Pour la miss, on a un vélo VTT plus un jeu PlayStation. Pour la première dauphine, un vélo VTT puis pour la deuxième dauphine, une mini télé jeu. Il y aura également des lots de consolation.

 Votre mot de fin

La noël, c’est beaucoup plus la fête des enfants et il faut leur permettre de s’amuser, de se réjouir. C’est pour cela que nous organisons miss noël. Que les parents accompagnent massivement les enfants le 25 décembre au village d’enfants SOS d’Abomey Calavi à 16 heures pour voir leurs camarades défiler.

 Nous invitons aussi tous les opérateurs économiques, les autorités et toute personne de bonne volonté de la commune d’Abomey-Calavi et des communes environnantes de nous soutenir à pouvoir donner plus de joie aux enfants le jour de leur fête. Nous comptons beaucoup sur le soutien de tous pour que la fête soit belle. Notons que l’entrée est libre et gratuite.

Propos recueillis par

Hulorich HEDIHE (Stag.)

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Entretien avec Olga Zannou, présidente du groupe « Original Concept »:«Avec le concours Miss Noël, il n’y aura pas de tenue de vérité»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page