.
.

Le triomphe de la vérité

.

En prélude à la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements de ce jour:Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de l’Entente évaluent le travail des experts


Vues : 2

En prélude à la tenue ce jour, lundi 05 novembre 2011 à Cotonou de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements du Conseil de l’Entente, les ministres des Affaires étrangères membres étaient en réunion hier au Novotel de Cotonou.

Après leur rencontre du 15 octobre dernier dans la capitale économique béninoise, les ministres des Affaires Etrangères du Bénin, du Burkina-Faso, du Niger, de la Côte d’Ivoire et du Togo étaient à nouveau réunis pour apprécier les recommandations formulées par les experts et devant être soumises à l’attention des Chefs d’Etats et de gouvernement à l’occasion de leur conférence à Cotonou de ce jour en vue d’impulser une nouvelle dynamique à la plus ancienne des organisations sous-régionales.

Dans ses propos à l’occasion, le Secrétaire général du Conseil de l’Entente, Magloire Kèkè Tétti s’est félicité de l’engouement suscité par cette session qui s’inscrit dans la vision des dirigeants des Etats membres du Conseil de l’Entente de voir cette institution renaître de ses cendres ; toute chose qui s’est traduite par des audits organisationnels, institutionnels et de gestion menés durant la période transitoire. La session ministérielle sera une occasion, selon ses propos, d’insuffler une nouvelle dynamique au Conseil de l’Entente, conformément au « vœu exprimé dans un silence audible par les vaillantes populations des Etats membres ».

Pour sa part, le ministre des Affaires Etrangères béninois, président en exercice du Conseil des ministres de l’Entente, Nassirou Bako-Arifari a expliqué que cette session ministérielle intervient, après la réunion du Comité des experts du 30 novembre au 03 décembre 2011 au cours de laquelle ces derniers ont formulé des recommandations, en vue de passer en revue le travail des experts avant de les soumettre aux dirigeants de l’espace Entente.

Ainsi, rappelant que le Conseil de l’Entente a été confronté à des dysfonctionnements graves qui ont conduit à une perte considérable de son patrimoine, de ses ressources financières et de sa crédibilité au niveau sous-régional et régional, le Chef de la diplomatie béninoise perçoit à travers cette réunion un tremplin pour « mener à bien le processus de reformes en profondeur du Conseil de l’Entente » décidé par les Chefs d’Etats et de gouvernements lors de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements du 11 juillet 2009 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Dès lors, au cours de la Conférence de Cotonou, explique le ministre Bako-Arifari, les Chefs d’Etats et de gouvernements auront à apprécier le projet de Charte du Conseil de l’Entente et procéderont, entre autres, à la restructuration du Secrétariat et du fonds de l’organisation ainsi qu’à la nomination d’un nouveau secrétariat général.

Somme toute, cette session ministérielle pose les jalons d’un succès éclatant pour le Sommet des Chefs d’Etats et de gouvernement qui s’ouvre ce jour en vue de la renaissance du Conseil de l’Entente, gage du renforcement de la solidarité, de la fraternité et de la stabilité entre les Etats membres de l’organisation.

Jean-Claude D. DOSSA

 

 

 

 

 

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page