.
.

Le triomphe de la vérité

.

Reconnaissance des mérites d’une femme atypique:Boni Yayi élève «l’amazone» Vicentia Boco au grade de commandeur


Vues : 3

Vicentia Boco et la chancelière

L’actuelle Présidente de l’Institut National pour la Promotion de la Femme (Inpf) Mme Vicentia Boco est reçue dans l’ordre national du Bénin comme Commandeur. La cérémonie de réception a été faite ce jeudi 17 novembre 2011 à la Grande chancellerie de Cotonou.

« C’est une force tranquille dont les qualités et mérites sont reconnus par le gouvernement du Bénin », témoigne la Grande Chancelière de l’Ordre national Mme Koubourath Osséni. En distinguant Mme Vicentia Boco Commandeur de l’ordre national du Bénin, Koubourath Osseni exécute une volonté du Chef de l’Etat Boni Yayi à travers le décret 2010-159, de reconnaître les qualités de Vicentia Boco tant dans les domaines professionnel que politique.

Rappelant le parcours professionnel de la lauréate actuellement Présidente de l’Institut National pour la Promotion de la Femme (Inpf), la Chancelière qui partage beaucoup de souvenirs s’est vue plusieurs fois confondue à l’histoire de la récipiendaire. C’est donc pleine d’émotion que la maîtresse de cérémonie a passé en revue le parcours du Professeur depuis l’obtention de son Baccalauréat de l’Enseignement du Second Degré Série D à Cotonou en 1968 à son admission comme Professeur Agrégé d’Imagerie Médicale du CAMES.

 Les différentes fonctions professionnelles et politiques de Vicentia Boco ne laissent l’ombre d’aucun doute sur les mérites de la lauréate. La reconnaissance de ce mérite par le Chef de l’Etat n’est d’ailleurs pas limitée à cette dernière distinction dans l’ordre national. Ces fonctions actuelles de Présidente de l’Inpf font dire à la Chancelière qu’elle détient du Chef de l’Etat d’un des meilleurs instruments pour atteindre plus de 50% des femmes dans les institutions républicaines.

La récipiendaire Vicentia Boco, déjà Chevalière de l’Ordre national du Bénin, Chevalière de la Légion d’honneur française, très émue devant cette nouvelle distinction a « le sentiment du devoir accompli ». Néanmoins, elle se refuse de se complaire dans l’autosatisfaction car croit-elle, « il ne suffit pas d’apporter des améliorations, la plus grande lutte est encore de maintenir ces améliorations, tant les facteurs qui amènent à la dégradation sont nombreux ».

 Ainsi, Vicentia Boco lit à travers cette distinction, une récompense du Chef de l’Etat de ses actions en faveur de la Nation. Et à cet effet, elle a tenu à remercier le Chef de l’Etat Boni Yayi pour lui avoir donné l’opportunité de faire quelque chose pour son pays. Mais la récipiendaire est demeurée par ailleurs très redevable à ses parents et à ses enfants qui ont été déterminants dans son parcours.

A cette cérémonie, la Présidente de l’Inpf a bénéficié des soutiens de plusieurs Présidents d’Institutions républicaines et diverses autorités politico-administratives. On pouvait voir en premier loge dans le parterre des invités, le Président de la Cour Constitutionnelle Me Robert Dossou, le Médiateur de la République Albert Tévoédjrè, le Haut Commissaire à la Gouvernance concertée Moïse Messan ainsi que divers ministres du gouvernement et Directeurs de sociétés d’Etat.

Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page