.
.

Le triomphe de la vérité

.

Violation des obligations constitutionnelles du président et des ministres à l’entrée et à la sortie de fonction:19 anciens ministres de Yayi I refusent de déclarer leurs biens


Vues : 0

De quoi ont peur certains ministres de l’ancien gouvernement du président Boni Yayi ? 19 d’entre eux ne s’empressent pas pour se conformer à la loi. Il s’agit de l’article 52 alinéas 2 de la constitution qui impose au président de la République ainsi qu’aux membres du gouvernement lors de leur entrée en fonction et à la fin de celle-ci, de faire sur l’honneur, une déclaration écrite de tous leurs biens et patrimoines adressée à la Chambre des Comptes de la Cour suprême.

Dans le discours qu’il a prononcé lors de l’audience solennelle de la rentrée judiciaire qui s’est tenue le vendredi 11 novembre 2011, le président Ousmane Batoko a déploré le fait. Mais, il a rassuré de ce qu’il a déjà saisi le chef de l’Etat aux fins de voir les ministres concernés transmettre sans délai leurs déclarations écrites à la haute juridiction.

Cependant, le président de la cour suprême se dit satisfait de ce que la tendance au niveau de la pratique gouvernementale est de se conformer aux dispositions constitutionnelles ci-dessus énoncées. Il a précisé que les vingt six (26) Ministres actuellement au Gouvernement ont déjà satisfait à cette exigence légale.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page