.
.

Le triomphe de la vérité

.

Budget de l’Etat gestion 2012:Syndicats et organisations de la société civile critiquent les options du gouvernement


Vues : 0

Comme il est de tradition chaque année, les députés de la sixième législature se sont entretenus hier mercredi 9 novembre 2011 au palais des gouverneurs à Porto-Novo avec les organisations syndicales et de la société civile sur le contenu du budget général de l’Etat, gestion 2012. C’est en prélude à l’examen et au vote dudit projet de budget.

Après de longues heures de débats, les syndicalistes ont formulé de nombreuses recommandations aux députés et au gouvernement en vue de l’amélioration des conditions des populations béninoises. Ainsi, concernant le taux de réalisation des recettes du budget 2011 de 43,8% à mi-juin, l’Unstb a fait observer que cette réalisation à mi-juin ne permet pas d’avoir un résultat fiable de l’année. Elle propose donc qu’il serait donc bon qu’à l’avenir, le point des réalisations brutes des régies financières soit projeté jusqu’en septembre.

 Ce qui est bien faisable avec l’aide de la nouvelle technologie dès lors que la monture du projet de budget n’est déposée au parlement qu’à fin octobre. L’autre situation préoccupante et qui fait appel à des interrogations, c’est les ressources intérieures exceptionnelles inscrites dans la loi des finances, gestion 2011. Elles sont composées essentiellement des prévisions d’emprunts obligataires et s’élèvent à un montant prévisionnel de 49 milliards 606 millions de FCFA.

 Malheureusement, à la date d’aujourd’hui, ces ressources sont encore à un taux de recouvrement de 0%. Pour justifier le faible taux d’exécution du budget 2011, le gouvernement a évoqué la tenue des élections présidentielles et législatives, les grèves auxquelles il faut ajouter les journées intempestives chômées et payées. Les syndicalistes estiment que ces évènements ne sauraient à elles seules ne sauraient justifier cette situation mettant en mal l’exécution du budget.

 C’est la preuve que notre administration va encore très mal. En conclusion, ils recommandent que soit revue la politique budgétaire dont les prévisions sont souvent trop fantaisistes et irréalistes. Cette liste des récriminations des syndicalistes est assez longue, mais malheureusement il serait difficile aux députés de faire intégrer ces différentes recommandations au projet de budget en instance d’étude.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page