.
.

Le triomphe de la vérité

.

La découverte qui motive yayi à assainir les sociétés d’état:Un ex-Dg/Port a perçu 150 millions de primes en deux ans


Vues : 3

Le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi et les membres du gouvernement font une découverte mystérieuse: des Dg de sociétés d’Etat perçoivent mensuellement de faramineuses primes qui gonflent leur salaire à 5 millions voire 10 millions d’après le rapport fait au Président de la République. Mieux, au sein de ces mêmes sociétés d’Etat, les agents, sous le couvert de la convention collective, perçoivent eux aussi des primes qui crèvent l’œil, entre 200.000F et 500.000 Fcfa.

Conséquence, il fait bon vivre dans les sociétés et offices d’Etat. C’est fort de cet état de fait que les agents choisissent systématiquement d’être agent conventionné au lieu de garder le salaire d’APE (agent permanent de l’Etat). Le régime particulier de traitement des agents des offices d’Etat fait qu’au sein des sociétés d’Etat, les recettes servent à plus de 95% des dépenses de personnel et de fonctionnement.

 C’est en examinant cette situation, notamment celle d’une société d’Etat qui, sur une recette de près de 23 milliards Fcfa a injecté près de 21 milliards dans les primes, que le Chef de l’Etat a décidé de voir clair dans la situation. Une rapide enquête a ainsi permis à ses services de découvrir que la situation est plus grave de sorte que des directeurs de société gagnent exagérément des millions et sont plus quotés que des ministres dans le traitement salarial. Révolté face à cette situation, Boni Yayi a ordonné qu’on arrête la saignée.

Yayi Boni dit ses vérités aux DG de sociétés

En rencontrant en début de week-end dernier les directeurs généraux des sociétés et offices d’Etat, le Chef de l’Etat s’est fait clair. Boni Yayi a dit toute sa détermination à assainir les finances publiques quel que soit le prix à payer. En leur faisant le point de ses découvertes sur l’utilisation des ressources publiques dans les sociétés d’Etat, Boni Yayi a laissé entendre à ses interlocuteurs qu’au nom de la transparence et de l’équité dans la redistribution des richesses nationales, il est prêt à tout pour faire connaître la vérité au peuple sur cette affaire.

A cet effet, il a décidé d’envoyer dès ce jour et ce, pendant une semaine, des inspecteurs dans les sociétés et offices d’Etat pour faire le point de toutes les primes perçues jusqu’ici et les publier en cas de besoin. Selon des sources concordantes, le Président de la République, à l’occasion de cette rencontre, a été ferme et a demandé aux directeurs généraux d’aller expliquer à leurs agents ce qu’il en est dans la gestion des primes.

Reviews

  • Total Score 0%



5 thoughts on “La découverte qui motive yayi à assainir les sociétés d’état:Un ex-Dg/Port a perçu 150 millions de primes en deux ans

  1. djossou

    c est decevant de savoir que les agents de L Etat se comporte ainsi. Depuis plus de 50ans, ces persones ce sont enrichir et l on ne trouve meme pas un moyen de leur faire payer tout ce qu ils ont fais a la nation. Et c est aujourd hui que l on decouvre ces pillage de fond. Quelle avenir pour la jeunesse?

  2. Jerôme NOUGBOGNON

    C’est lui qui les nomme. C’est la raison pour laquelle ils le caressent dans le sens du piol. Tant qu’il y a à manger!

  3. Arouna

    Avec quel argent les partisans du chef de l’Etat ont-ils financé les campagnes présidentielles et legislative et acheter la conscience des pauvres citoyens béninois. Pas avec leur salaire mais les primes illégalement octroyées. Le chef de l’Etat doit s’en prendre à lui même. C’est un système qu’il a bien entretenu depuis lors. Si on vous mets à une position donnée DG port, ou collaborateur DG, vous devez vous en mette plein la poche pour les campagnes. Yayi doit s’en prendre à lui même. C’est peut être un réveil tardif. Qui vous a dit qu’il n’était pas au courant depuis. Comme le système le profitait, il n’avait rien trouvé dire. Maintenant fini les elections qu’il a improprement gagné et commence la victimisation des pauvres fonctionnaires. Il est le premier des voleurs.

  4. François TOSSE

    Si ce que je viens de lire est vrai, alors tous ceux qui ont une responsabilité dans ces sociétés et offices d’état doivent être punis à commencer par les membres du Conseil d’Administration et les auditeurs internes. Que font-ils s’ils ne peuvent pas relever ces irrégularités? Je crois que la saignée a assez duré et que Boni Yayi doit frapper fort au nom de la refondation. C’est un véritable scandale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page