.
.

Le triomphe de la vérité

.

Vie des partis après les élections:Le Prd en congrès en décembre : la succession de Me Adrien Houngbédji ouverte


Vues : 6

Me Adrien Houngbédji, Pdt /PRD

Et de deux pour le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de Me Adrien Houngbédji. Après l’université vacance, cette formation politique continue sa marche dans le respect de ses dispositions statutaire à bonne date. Le PRD sera en congrès ordinaire au mois de décembre prochain.

Ainsi, après le congrès de 2005 qui a consacré l’entrée massive de la jeunesse dont notamment Moukaram Badarou, Joël Aïvo etc dans les instances dirigeantes du parti, notamment aux côtés du fondateur du parti, Me Adrien Houngbédji, celui de décembre prochain s’annonce comme l’occasion de faire un bilan de cette participation et surtout aborder les réflexions profondes pour l’enracinement du parti après les dernières élections présidentielles et législatives et également ouvrir le débat sur la succession du leader charismatique de la première formation portée sur les fonts baptismaux le 20 AOUT 1990 aux lendemains de la Conférence nationale de février 1990.

Selon des sources concordantes, cette rencontre qui interviendra à la mi-décembre sera une occasion de débattre des nouvelles orientations à donner au parti surtout après sa participation à de nombreuses élections où la victoire lui a été volée selon ses dirigeants. Ce congrès qui intervient au tournant du 20ème anniversaire du parti, notamment à l’heure où son leader Me Adrien Houngbédji est constitutionnellement hors jeu pour la course à la magistrature suprême de notre pays est une occasion solennelle pour décider du devenir du Prd.

Convaincu que le fait que le président du parti ne peut plus se présenter à une élection n’est pas synonyme d’une fin de carrière politique pour Me Houngbédji, l’un des haut responsable du parti soutient que rien ne laisse entrevoir du départ du mentor du parti au soir de ce congrès pour lequel les dirigeants du parti s’activent déjà pour un éclat particulier. Le SG/PRD Karim Wabi Fagbémi, estime que le congrès de décembre prochain s’annonce comme une occasion pour remettre le parti en scelle et sonner l’heure de la remobilisation après les joutes électorales.

L’occasion sera également donnée aux militants de faire le bilan de la participation du parti aux dernières élections et de se prononcer sur les séquelles que ces élections ont laissé avec le départ de certains ténors du parti au nombre desquels le Directeur de cabinet du président Houngbédji, Joël Aïvo et du secrétaire général précédent, Moukaram Badarou.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page