.
.

Le triomphe de la vérité

.

VISITE D’INSPECTION DU MINISTRE ABIMBOLA ET DU DG PAC DANS L’ENCEINTE PORTUAIRE:Une dynamique offensive qui épargne le port de Cotonou du déclassement des gardes-côtes américains


Une délégation conduite par le ministre Jean-Michel Abimbola et le Directeur générale du Port autonome de Cotonou (Pac) Joseph Ahanhanzo-Glèlè est descendue le vendredi 14 octobre dernier dans l’enceinte du Port de Cotonou. L’objectif est de contrôler l’avancement des travaux de destruction des épaves dans le bassin du port et de certaines conditions environnementales qui pourraient entacher l’image du port. Cette visite tient lieu en prélude à l’arrivée d’une équipe des gardes-côtes américains cette semaine. Elle s’inscrit également dans les objectifs du gouvernement de rendre le port de Cotonou plus accessible.

Partie du ministère de l’économie maritime, une délégation conduite par le ministre Jean Michel Abimbola et le Directeur général du Port autonome de Cotonou, Joseph Ahanhanzo-Glèlè est allée dans un premier temps au quai C, sur le chantier de destruction des épaves et par la suite à l’entrée principale du port de Cotonou pour une visite d’inspection. En effet, le gouvernement béninois avec l’appui du Mca Bénin a investi plus de 300 milliards de franc Cfa dans le port de Cotonou afin de l’inscrire au rang des meilleurs ports de la sous-région.

Ainsi, après l’inauguration des ouvrages et équipements construits et acquis pour le compte du port de Cotonou et le lancement du guichet unique pour le même port, le gouvernement s’est lancé dans une offensive de régularisation de l’aspect sécuritaire du port qui sera désormais sous le contrôle des gardes-côtes américains. Ces gardes-côtes américains seront au Bénin cette semaine et feront une visite approfondie des coins, recoins et équipements en possession du port de Cotonou afin de le déclarer accessible ou non à la communauté internationale.

Alors, pour ne pas se laisser surprendre par un déclassement éventuel du code ISPS, la visite s’est accentuée au quai C sur le dégagement des navires épaves qui constituent un refuge pour les bandits et favorisent l’insécurité. A ce niveau, le Commandant du port de Cotonou, Adda Enagnon Léon et le Directeur général du Port autonome de Cotonou, Joseph Ahanhanzo-Glèlè ont expliqué l’un après l’autre la nature des navires épaves et les procédures en cours pour leur dégagement du bassin du port de Cotonou. Mais des explications des uns et des autres y compris celles des services techniques du port, le ministre ne s’est pas avoué satisfait car les derniers épaves sont encore dans le bassin et se confondent allègrement avec les navires qui exécutent des déchargements sur ce quai C.

 Sur le chantier de destruction des épaves, le directeur général de la société Scapendrier-Bénin, Gnancadja Septime a, quant à lui, rassuré le ministre de l’évolution des travaux de dégagement et de destruction des épaves malgré la lenteur des procédures pour les navires en saisine. Dans un style technique, Gnancadja Septime a montré au ministre l’avantage pour le port de Cotonou de détenir un chantier naval pour la réparation ou la destruction des navires puisque même sur le chantier, l’expertise mise en jeu par ses ouvriers est remarquable.

Le site de dépôt de souffre a connu aussi la visite de la délégation du ministre qui a, à ce niveau donné les consignes pour la protection des gardiens de ce lieu. A l’entrée principale qui constitue la fin de la sortie, il était question de vérifier la fonctionnalité du portail électronique nouvellement construit et des processus d’entrer et de sortie au niveau du port.

Le ministre Jean-Michel Abimbola après avoir réitéré l’engagement du gouvernement du Président Boni Yayi qui est de rendre plus compétitif le port de Cotonou, a mis l’accent sur la sécurité des personnes et des biens dans l’enceinte portuaire. Raison principale de la visite des gardes-côtes américains afin de certifier le port de Cotonou au code ISPS.

Yannick SOMALON (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page