.
.

Le triomphe de la vérité

.

Echec des débrayages annoncés à la l’ORTB: La grève désamorcée de justesse, le personnel partiellementsatisfait


Vues : 2

Initialement prévue pour démarrer ce mardi 4 Octobre, la grève d’avertissement de 48 lancée par le personnel de l’Ortb a été levée lundi soir au terme d’une assemblée générale syndicale. Cette décision fait suite aux médications engagées avec la direction générale et le ministère de tutelle. Entre autres acquis, le gouvernement a autorisé la mise sur pied d’une commission pour la convention collective, a expliqué le secrétaire général du Syntra-Ortb.  

Retournement de situation à l’Ortb

Les talents de négociateurs de Julien Pierre Akpaki, Directeur Général de l’Ortb et de son équipe dirigeante ont payé. Prenant la mesure de l’impact d’une grève sur leur office, le DG, le DTV, le DR-ORTB ont réussi a renverser la vapeur en désamorçant à coup de stratagèmes et de négociation la grève annoncée à l’Ortb. Fruit de leurs tractations avec le Syntra-ortb, plus de silence radio et antenne coupée. La motion de grève est levée, l’avoue  Basile CAKPO, secrétaire général du Syntra-ortb. Reconnaissant les mérites de la direction générale de l’office qui s’est personnellement impliquée dans les négociations avec le gouvernement à l’annonce de la grève, le SG/Syntra-Ortb, Basile CAKPO laisse échapper que c’est grâce à la direction qu’une partie des revendications est satisfaite « Notre directeur général courrait derrière ce même dossier et à la fin de ses courses, nous avons été reçus par le ministre en charge de la communication. On nous a fait le point…. ». Cette volonté manifeste de l’administration de l’office a émerveillé les travailleurs au point où ils n’ont pas hésité à être reconnaissant de la direction générale en décidant de sursoir au débrayage annoncé pour donner davantage du temps à l’équipe de Julien Pierre Akpaki pour examiner le reste des revendications surtout qu’un comité est mis en place pour examiner l’épineux problème de la convention collective de l’office.

 

 

 

Les explications du SG/SYNTRA-ORTB Basile CAKPO

« Quand on dépose une motion de grève, c’est parce qu’on est mécontent, parce que les négociations avec l’employeur ont échoué. Dans notre cas, nous ne pouvons pas dire que les négociations ont échoué, mais nous allons dire que les négociations ont trainé, n’ont pas respecté la vitesse que nous voulions. Notre directeur général courrait derrière ce même dossier et à la fin de ses courses, nous avons été reçus par le ministre en charge de la communication. On nous a fait le point et nous avons compris que contrairement à ce que nous croyions, que notre dossier évoluait et si le dossier évolue, nous ne pouvons pas rester dans nos quatre murs entre syndicalistes et dire que c’est fini. Il est normal qu’on revienne devant le personnel poser le problème et présenter le point. C’est que nous avons fait ce lundi soir et le personnel a décidé lever le mot d’ordre de grève. L’Ortb étend un office, reçoit des subventions ; et bien l’Ortb est autorisé à aller regarder dans sa marmite pour voir  comment satisfaire une partie des doléances. Et si l’Ortb a accepté et que le personnel constate qu’il y a de la volonté, c’est normal  qu’on sursoit à la grève. Le reste, nous poursuivront le dialogue et s’il y a des points qui ne sont pas satisfaits, le dialogue va faire aboutir ces points ».

Wandji A.

 

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page