.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite de site et séance de travail entre les acteurs du secteur public et du secteur privé:Le ministre Abimbola et ses Dg en pourparlers pour décongestionner le port de Cotonou


Vues : 3

Le ministre Jean Michel Abimbola en pleine explication sur le site du port sec de Tori

Une délégation conduite par le ministre Jean Michel Abimbola s’est rendue le vendredi 30 septembre 2011 à Tori sur le domaine du port autonome de Cotonou réservé pour la construction d’un port sec puis à Allada sur le site de la société « Atral » aménagé pour l’exécution des activités portuaires. Cette sortie rentre dans le cadre d’une démarche anticipative de gestion des activités portuaires qui permet aux autorités en charge du port de prendre le pas sur le surplus du trafic qui naitra des différents travaux exécutés dans l’enceinte portuaire en vue de le rendre plus compétitif.

Le décongestionnement du port de Cotonou constitue une préoccupation majeure pour la première autorité en charge de l’économie maritime, des transports maritimes et des infrastructures portuaires Jean Michel Abimbola. Accompagné du directeur général du Port Autonome de Cotonou (Pac) Joseph Ahanhanzo Glèlè, du directeur général de la Société Béninoise des Manutentions Portuaires (Sobemap) le professeur Soumanou Toléba et de la directrice générale du Conseil National des Chargeur du Bénin (Cncb) Marie Diane Agossa Bossou, le ministre a visité le domaine du Pac réservé pour la construction du port sec de Tori et les installations de la société Atral dans l’objectif de prendre le pas sur le surplus du trafic en vue suite aux différents travaux exécuté dans l’enceinte portuaire afin d’accroître sa compétivité.

 A Tori, « c’est un espace de 101 hectares à titre foncier, qui sera aménagé en port sec les mois à venir pour décongestionner le port de Cotonou. Selon les explications du directeur national des ports, les chemins d’accès au site par la route inter-Etat sont de deux formes et pour celle bitumée, il faudra traverser un village d’Allada où les populations seront déplacées. Cette dernière est seulement à 10km de la route principale et à 8km du chemin ferroviaire. Les problèmes d’électricité et d’eau n’ont pas manqué d’explications de la part des techniciens en charge des études préliminaires.

« Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement du Bénin a entrepris au sein du port de Cotonou des travaux de construction et de réaménagement des infrastructures lui permettant d’augmenter le flux des trafics et améliorer aussi la qualité des services afin de devenir un port plus compétitif et, dans cette perspective, il faudrait qu’on se prépare pour accueillir le surplus du trafic que nous allons connaître les prochains mois, le prochaines années » a laissé entendre le directeur général Pac, Joseph Ahanhanzo Glèlè lors de son intervention.

 « C’est une démarche anticipative de gestion des activités portuaires » a-t-il précisé avant que le ministre Abimbola ne réaffirme sa détermination dans la réalisation de ce projet. « Pour l’heure, il faut la réalisation d’une étude d’accessibilité au site à partir de la route inter Etat et de son équipement en eau et électricité avant le démarrage des travaux. Nous allons mettre les bouchés doubles pour que cela soit fait dans les plus brefs délais » a fait comprendre le ministre après les explications du directeur national des ports. Le directeur général de la Sobemap le professeur Soumanou Toléba a pris l’engagement lui d’entreprendre avec le directeur général du Pac et les techniciens les négociations pour le financement desdites études.

« Atral » : un espace modernisé prêt pour des activités portuaires

Cap a été mis ensuite sur le site de la société Atral dans la commune d’Allada. Situé à moins de 10km de la route inter- Etat, ce site est un espace de 15 ha pavé entièrement avec des vidéos surveillances et des équipements modernes pouvant servir aux activités de dépotage et d’empotage des marchandises vers les pays de l’inter lande.

C’est l’œuvre d’un opérateur économique béninois qui a fait des investissements de plus de 10 milliards de francs Cfa sur cet espace avec une déviation extraordinaire du chemin de fer vers le site. Après une visite guidée du site par le président du conseil d’administration de Atral, Eustache Kotingan et son directeur général Eric Nagnonhou en Compagni de délégation des autorités portuaires, une séance de travail a été faite dans la salle de conférence de du bloc administratif de Atral Bénin.

 A ce niveau les responsables de la société Atral ont affirmé toute leur disponibilité à collaborer avec les autorités portuaires et à mettre à leur disposition en attendant la construction du port sec de Tori leurs installations pour le décongestionnement du port de Cotonou même si ce site a été conçu pour le traitement du coton pour les pays de l’inter land. A tour de rôle, les directeurs généraux de la Sobemap et du port autonome de Cotonou ont expliqué leur politique d’occupation du terrain promettant de démarrer avec les négociations dès cette semaine.

Le ministre Jean Michel Abimbola pour finir a félicité les responsables de Atral pour leur geste patriotique celui de venir en aide au secteur public en quête de solution pour ses problèmes et promet agir le plus vite que possible pour la construction du port de Cotonou. Une dernière escale a été faite à Glo djigbé sur le parking gros porteur en construction dont la fin des travaux est dans six mois.

Yannick SOMALON (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page