.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sécurité des personnes et des biens:Deux réseaux de malfrats démantelés à Cotonou et Abomey-Calavi


Vues : 1

Après avoir semé la terreur dans la commune d’Abomey-Calavi et à Cotonou, en braquant des motos à Cotonou, Cocotomey et Abomey-Calavi, deux dangereux réseaux de vol à mains armées de motos et de braquage ont été démantelés par la police nationale au grand soulagement des populations. Le dernier démantèlement a eu lieu le samedi 24 septembre dernier à Cocotomey.

Très certainement que le vol de motos, notamment les «Dream» et les «Dayang» vont diminuer dans les villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi et pour les populations de ces deux communes, un ouf de soulagement est aussi certain. A Cotonou pour la petite histoire, tout est parti du vol de la moto d’une dame qui travaille à Casse-auto à Vèdoko.

Les enquêtes ont conduit la police à deux agents de société de gardiennage et des receleurs ayant des ramifications avec un autre réseau de braqueurs de motos que les RAID ont également démantelé. En effet, le 12 septembre dernier, le commissariat d’Agla a été saisi d’une plainte de vol de moto. Les enquêtes menées sur le terrain ont conduit à un réseau huilé dont font partie les nommés Hugues Agbohouto et Jérémie Kpati. Dès la moto volée, un faussaire proche de Jérémie Kpati se charge de produire les faux papiers de la Moto. Mais sur ces faux papiers (Facture d’achat et douane).

Seulement, une moto Dyang a une carte crise que les Chinois mettent sur les pièces et que les faussaires n’arrivent pas à falsifier. D’enquête en enquête, le réseau a été démantelé le samedi 24 septembre dernier.

Un groupe de délinquants pris de justesse à Abomey-Calavi

Ce groupe de délinquants armés et spécialisé dans le braquage de motos a tenté en vain de déposséder un policier de sa moto Dream, sans savoir que leur cible était un homme en uniforme. Ce dernier a fait usage de son arme pour les mettre en déroute, l’un d’entre eux atteint par balles, à plusieurs endroits a pu s’échapper après l’attaque. Suite à cette tentative ratée de vol à mains armées, les investigations ont permis de mettre la main sur un des malfrats domicilié à Hêvié, membre actif de ce groupe de voleurs.

Les blessures par balles non encore cicatrisées sur son corps constituent la preuve évidente de son appartenance à ce réseau. Les motos volées à Abomey-Calavi sont vendues dans le Couffo a-t-il affirmé. La police a pu remonter la filière pour mettre la main sur les autres membres du gang de même que sur les receleurs qui croupissent en prison depuis le 20 septembre dernier.

Le vol de motos devrait diminuer avec les deux réseaux mis hors d’état de nuire par une enquête minutieusement conduite par les RAID d’un côté et le commissariat d’Agla, de l’autre, le tout coordonné par le commissaire central de Cotonou, Louis Philippe Houndégnon.

Wandji A

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page