.
.

Le triomphe de la vérité

.

Echec des négociations entre la Direction générale de l’ORTB et les responsables du SYNTRAB:Les travailleurs de l’ORTB décident d’une grève de 48 heures dès le 04 Octobre


Vues : 19

Kissira Aboubakar, Sg/ SYNTRAB

Le virus de la grève a atteint tous les secteurs d’activité de la vie sociale au Bénin. Après plusieurs longs mois d’inertie totale, le syndicat des travailleurs de l’audiovisuel du Bénin (SYNTRAB) vient d’être réveillé brusquement de son sommeil par l’ensemble des travailleurs de l’office de Radio et télévision.

 Après avoir sérieusement secoué leurs responsables syndicaux dont ils ont d’ailleurs condamné l’inaction prolongée, les travailleurs de l’ORTB, réunis en assemblée générale hier mardi 27 Septembre 2011, ont décidé à la grande majorité de se faire entendre par une grève d’avertissement de 48 heures à compter du 4 octobre prochain. Cette décision unanime des travailleurs vise à donner un signal fort à l’autorité de tutelle pour son mépris des revendications des travailleurs relatives à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail surtout que « rien n’est fait en direction des agents de la maison ».

Très reconnaissants des notables efforts faits par l’exécutif surtout que l’office a bénéficié du projet de couverture intégral du territoire avec des centres émetteurs et des véhicules, les travailleurs sont mécontents que rien n’ait été fait pour les écouter malgré les démarches répétées faites par le syndicat.

Au nombre de celles-ci, mentionnent les responsables du SYNTRAB, l’audience avec le Chef de l’Etat, les séances de travail avec le secrétaire général de la présidence, les travaux de la commission interministérielle et la lettre de mécontentement envoyée au ministre en charge de la communication.

Estimant que le mépris a dépassé les limites du tolérable, les travailleurs de l’ORTB, en dépit des âpres négociations entamées par la direction générale, sous le leadership du DG Julien Pierre Akpaki, du Directeur de la télévision, Stéphane Todomè et du directeur de la Radio, Christian de-SOUZA, pour éviter un débrayage, ont décidé, d’une grève d’avertissement de 48 heures à compter du 4 octobre prochain pour exiger la satisfaction des revendications.

Cette décision unanime est prise en marge des nombreuses explications fournies par les responsables du syndicat notamment Aboubakar Kissira, secrétaire général adjoint du SYNTRAB.

Le silence inquiétant de l’autorité de tutelle et surtout du gouvernement est la goute d’eau qui a donc fait déborder le vase au point où les militants du SYNTRAB mécontents ont décidé dudit mouvement qui devrait démarrer immédiatement selon certains militants qui attendaient, comme des lapins chauds, leur syndicat pour des actions énergiques du genre. Ainsi, une nouvelle ère de mouvement de protestations démarre à l’ORTB qui se refonde à grands pas.

Wandji A

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page