.
.

Le triomphe de la vérité

.

A propos de la proposition de loi interdisant le droit de grève aux douaniers:Un des initiateurs de la loi, l’Honorable Chabi Sika explique le bien-fondé du texte


Vues : 2

L’Honorable Chabi Sika

L’Honorable Chabi Sika, un des députés initiateurs de la loi portant règles générales applicables aux personnels militaires, des forces de sécurité publique et assimilés en République du Bénin parle. Au regard des divers remous suscités au sein des syndicalistes, notamment ceux de la douane béninoise, l’homme a senti la nécessité de clarifier la situation.

Et parlant de clarification, l’Honorable Chabi Sika reprécise contrairement à ce qui se dit que cette loi vise la paix et le développement. « Nous n’avons aucune intention opportuniste », affirme Chabi Sika pour ainsi balayer du revers de la main, les accusations de certains travailleurs qui estiment que cette proposition ne vise qu’à provoquer le monde syndical et mettre le pays en constante tension. Selon les explications de ce député de la majorité présidentielle, signataire de la proposition de loi en question, seuls les textes législatifs du Bureau international de travail suffisaient pour limiter les droits de grève de certains corps comme celui des douaniers.

Et le Chef de l’Etat, au regard de ses moyens législatifs, internationalement reconnus pourrait procéder autrement si tant est qu’il veut opérer un passage en force en matière de grève au Bénin. S’il ne l’a pas fait, selon Chabi Sika, c’est bien une preuve suffisante qu’il entend faire les choses dans les règles de l’art, étant donné qu’il paraît bien important pour lui de maintenir la paix sociale. Et c’est justement pour éviter les grèves perlées dont les motifs sont parfois légers, voire infondés que les députés ont pris leur responsabilité en initiant cette loi qui selon Chabi Sika « n’est dirigée contre personne ».

« Il est question de mettre fin à une certaine pagaille qui règne dans le pays en matière de grève », a affirmé l’Honorable Chabi Sika. A propos de la déferlante des projets et propositions de loi qui affluent sur la table des députés, Chabi Sika rassure : « Il s’agit de ne plus perdre du temps. Car 5 ans, ça passe vite », s’est-il justifié pour ainsi contrarier ceux qui estiment que cette façon de faire vise à voter avec empressement des lois à polémiques pour le pays.

 « Le Chef de l’Etat est décidé à laisser aux générations futures, un Bénin prospère, sur la voie de l’émergence », a-t-il rassuré avant d’inviter toutes les forces politiques du pays à accompagner le Président de la République dans ses différents efforts.

Wandji A

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page