.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de Pascal Todjinou, Secrétaire général de la CGTB:« Le projet de loi du gouvernement vise à enterrer le syndicalisme au Bénin »


Vues : 1

Pascal Todjinou, Secrétaire général de la CGTB

Le projet de loi portant exercice du droit de grève en République du Bénin enregistre déjà de farouches opposants. C’est le cas du secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (CGTB), Pascal Todjinou. Invité sur l’émission hebdomadaire « Zone Franche » de Canal 3 hier, dimanche 18 septembre 2011, le Sg/Cstb s’en est pris avec véhémence au projet de loi déposé par le gouvernement devant les députés et dont l’étude est prévue en plénière pour demain, mardi 20 septembre 2011.

 A en croire les propos de Pascal Todjinou, « le projet de loi du gouvernement est liberticide et peut engendrer une situation qui va conduire à la dérive». Et pour se justifier, le responsable syndical prend appui sur l’amplification des restrictions au droit à la grève qui occupent une place de choix dans ce projet de loi. Ainsi, à travers les dispositions de la nouvelle loi portant droit de grève en République qui rallongent le délai de dépôt d’un avertissement de grève, des élections, exigent des élections professionnelles pour la désignation des dirigeants des centrales syndicales, interdisent des alliances entre syndicats et partis politiques…

Pascal Todjinou voit des manœuvres de l’exécutif pour mettre les syndicalistes sous l’éteignoir du pouvoir et surtout à fragiliser les dirigeants actuels des centrales hostiles au pouvoir. D’autant plus que, selon lui, rien ne peut expliquer la volonté de modifier la loi portant exercice du droit de grève de 2002. De même, se désole Pascal Todjinou, « Nous avons pris récemment l’engagement d’accorder quatre ans de répit au gouvernement lors de nos dernières négociations».

C’est dont jugeant de l’inopportunité de cette initiative du gouvernement que le Secrétaire général de la CGTB met en garde les députés au sujet d’un vote « en l’état » du projet de loi. « J’invite tous les travailleurs à se tenir prêts pour une mobilisation générale et percutante au cas où cette loi serait votée », dit-il à l’endroit de ses militants.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page