.
.

Le triomphe de la vérité

.

Quelques semaines après le décès tragique de sa femme:Nicéphore et Rosine Soglo expriment leur compassion au Dst Gbaguidi


Vues : 8

Le couple Nicéphore et Rosine Soglo, exprimant leur compassion...

Dans la nuit du 1er au 02 août 2011, dame Clotilde Ayaba Capo-Chichi épouse Gbaguidi a été assassiné en son domicile en l’absence de son marie en mission pour la mairie de Cotonou. Le maire de la ville et son épouse sont allé dans l’après-midi du mercredi 07 septembre 2011 exprimé de leur compassion au Directeur des services Technique de la mairie de Cotonou désormais Veuf et à ses enfants.

Il sonnait exactement douze heures et trente minutes quand le véhicule du couple Soglo s’immobilisa devant le domicile du Directeur des Services Technique de la mairie de Cotonou, Basile Gbaguidi au quartier Akogbato dans le 12ème arrondissement. Salutation d’usage, vœux de condoléance dans une atmosphère triste et pleine de compassion.

« Ils sont venu jusqu’ici ? » s’interrogea le maire Nicéphore Dieu donné Soglo après avoir imaginé la distance parcourut et le domicile qui n’est pas facile à pénétrer si ce n’est pas par les portes d’entrée. « Ce n’est pas possible » ajouta son épouse Rosine député à l’Assemblée Nationale. Dans une poignée de minutes d’échange, le maire a abordé de long en large la question de l’insécurité au Bénin et plus particulièrement du cas des pirates qui courent le large de nos côtes marin depuis plusieurs mois.

La question de trafic de drogue a aussi été abordée avec la partition qu’a jouée la mairie de Cotonou dans la saisine de cette marchandise dont la vente est proscrite sur toute l’étendue du territoire national. Le Président Maire Soglo a estimé que le problème est à ce niveau sans rentré dans les détails. « Nous avons appris cette mauvaise nouvelle mais l’arrivé de notre ami député maire de Nantes et autres empêchement ne nous ont pas permis d’aller vous voir très tôt.

 Mais nous tenons au nom de la mairie de Cotonou et de toute la famille Soglo à vous témoigner notre sympathie et toute notre affection » à préciser le 1er citoyen de la ville de Cotonou à son Directeur des services technique. Pour Maman Rosine, « je suis tellement triste qu’il m’est difficile de parler. C’est triste et douloureux. Je sais qu’elle va beaucoup-vous manqué mais il vous faut du courage et c’est ça ce que je vous souhaite » a laissé entendre l’épouse du maire.

Quant’ à l’époux éploré, les mots lui manque certes il a exprimé aussi toute sa reconnaissance au couple qui s’est déplacé jusqu’à son domicile le soutenir en ce moment de tristesse. Le couple a pris congé de leur amis fils et collaborateur après que le maire ait fini de signer le cahier de condoléance réservé pour le mémoire de Mme Clotilde Ayaba Gbaguidi née Capo-Chichi.

Yannick SOMALON (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page