.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement du 30ème album baptisé « Gban wè do gbangbé »:Alèkpéhanhou, dénonce les « cancres » et donne les leçons de persévérance


Vues : 5

La jaquette du nouvel album

Le roi du zinli rénové est encore là ! Il tonne puis jette un pavé lourd dans la marre des artistes béninois. Alèkpéhanhou à travers ce trentième album qu’il a cuisiné d’une manière exceptionnelle démontre une fois de plus, sa carrure de philosophe averti. Riche de 7 différents titres tous porteurs des messages éloquemment philosophiques, cet album baptisé « Gban wè do gbangbé » vient signer en quelque sorte les 30 ans de carrière de cet artiste aux talents jusqu’ici inégalables.

 Et c’est tout un symbole pour l’homme. C’est justement pour cela qu’il a dû apporter un plus à la qualité de cet album qui d’ores et déjà envahit le marché du disque. A l’occasion d’une conférence de presse tenue à son domicile à Cotonou dans la soirée du mardi dernier, l’artiste n’a pas manqué d’expliquer aux journalistes, les différents messages forts véhiculés sur cet album. Le titre phare intitulé « Gban wè do gbangbé » qui porte le nom de l’album est un cocktail détonnant qui dénonce les pratiques malsaines qui ont actuellement cours dans la carrière artistique.

Il n’est pas rare aujourd’hui d’entendre certains artistes, juste après le lancement d’un album se vanter et de s’attribuer des pseudonymes ronflants mais qui à comparer avec leurs productions ne sont que du vent. C’est un comportement que dénonce le roi du zinli rénové. Mais il a une façon particulière à lui de le dénoncer. A travers des histoires appropriées, le rossignol de la musique traditionnelle s’en moque et convie ceux qui s’adonnent à ces pratiques de se contenter de mieux travailler pour laisser les autres apprécier la qualité de leurs œuvres.

Le second titre intitulé « Jonlon d’alakénu » paraît comme un stimulant à l’excellence. « Visez toujours le sommet quoique vous fassiez dans la vie », a conseillé Alèkpéhanhou. Le troisième titre révèle la grandeur de la foi de l’artiste à l’être suprême. Il est intitulé « Mèdé ma nyo nwi sè » et parle de la place de fatalité dans la vie de l’être humain. Mais l’artiste recommande surtout de ne jamais s’apitoyer sur son sort. « Il ne faut jamais baisser les bras.

Faites toujours ce que vous devriez faire pour la réussite de votre vie, quitte à Dieu d’en disposer de façon souveraine », recommande le roi du Zinli rénové. Comme d’habitude, l’artiste apporte sur cet album, une bonne dose d’humour à travers le morceau « Tutwi yi gbènnu bo nyè awon ».

Dans sa mission d’éducateur, la vedette dénonce ceux qui ont des ambitions démesurées qui dans leur envie excessive de ressembler à l’autre font parfois des folies difficiles à cerner. Il s’agit là du 6ème titre qu’il baptise « Nu no jlo mi zè sè wu a ». Le morceau « Daah jowu sin han » est le dernier qui conclut cet album que le roi du zinli rénové convie ses fans à s’en procurer pour déguster ses délices.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page