.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire affrontements adeptes « Oro » et musulmans de Sakété:Les victimes exigent le respect de la laïcité de l’Etat


Quelques victimes de l’affrontement

La crise socio-religieuse qui a récemment affecté la commune de Sakété dans le département du Plateau ne cesse de susciter des vagues de réactions. A travers une conférence de presse qu’ils ont organisée ce mardi 06 septembre, les victimes des derniers affrontements opposant adeptes « Oro » et musulmans de Sakété, ont dénoncé ce qu’ils appellent manipulations et provocations de la jeunesse et d’autres acteurs concernés.

 « Ce sont les musulmans même qui ont détruit leur propre mosquée pour des raisons qui leur sont particulières » a déclaré l’orateur principal de cette conférence de presse. Pour lui, il s’agit des arrestations fantaisistes, et elles font suite à des « pressions insistantes sur les forces de sécurité qui auraient tenté de jouer avec parcimonie leur partition dans cette triste affaire dont les fondements reposeraient essentiellement sur les visées alimentaires et politiques ».

C’est au vu de cette situation que les organisateurs de cette sortie médiatique ont rappelé la liberté que les populations ont d’adhérer à une religion quelconque. En exigeant le respect du caractère laïc du Bénin, ils pensent que tous les acteurs de culte de cette localité devront ramener la balle à terre pour une nouvelle collaboration.

C’est fort de cela que ces victimes innocentes ont salué les mérites des vrais valeurs de la commune, lesquelles jouent contre vents et marées leur partition afin d’écrire une belle page des actions de développements dans les annales de la ville pour les générations futures. Néanmoins, les conférenciers ont également saisi cette opportunité pour attirer l’attention de l’opinion nationale et locale sur le rôle pervers joué par certains de leurs frères, doigtant les personnes à arrêter, pendant que ces derniers qu’ils considèrent comme étant responsables de leur échec aux dernières élections législatives étaient tranquillement dans leur quartier respectif entrain de fêter le culte ‘’Oro’’.

En réalité, il convient de rappeler que cette sortie intervient dans le cadre de la célébration des festivités de la divinité « Oro » dans le mois d’Août qui depuis l’année 2010, coïncide avec le jeûne musulman. C’est donc de peur d’aboutir à des soulèvements qu’un protocole d’accord et de bonne conduite a été conclu entre les dignitaires du culte « Oro » et les responsables religieux musulmans.

Une manière d’agir qui fait suite aux affrontements sanglants de 2004 au sujet de cette coïncidence. Ainsi, l’implication des personnes les mieux indiquées est souhaitée pour faciliter la conservation des valeurs traditionnelles et du culte dans cette localité de grande référence.

Wandji A

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page