.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite d’amitié et de tourisme du à la cité historique de Ouidah:Ayrault et Soglo : Deux combattants du « devoir de mémoire » à Ouidah


Vues : 1

A Ouidah le Président Soglo expliquait à son hôte la vie des exclaves

En visite au Bénin dans le cadre de l’alliance des villes pour le devoir de mémoire et pour le développement, le député à l’Assemblée national de France et Maire de la ville de Nantes Jean-Marc Ayrault et sa délégation en compagnie du président maire de la ville de Cotonou ont effectué une visite d’amitié à la ville historique de Ouidah. Une ville célèbre avec son passé de commerce négrier.

C’est une forte délégation de la mairie de Cotonou ayant à sa tête le Président Nicéphore Soglo et son épouse Rosine et la délégation de Nantes conduite par le Député-maire Jean-Marc Ayrault qui ont foulé hier le sol de la ville historique de Ouidah. Première étape : le domicile du maire de Ouidah. A ce niveau, la danse du guèlèdè a été au menu de l’accueil ainsi que celle de la divinité « Avlékété » qui ont enchanté les hôtes.

Le Maire Adjovi Sévérin très sidéré par la visite du Maire de Cotonou et de celui de Nantes, témoigne sa reconnaissance à ses hôtes : « La ville historique de Ouidah depuis des années n’a pas eu cet honneur que vous lui faites en la visitant aujourd’hui. Je vous souhaite la bienvenue tout en remerciant le maire Soglo qui a inscrit Ouidah sur la liste des villes de devoir de mémoire » a-t-il laissé entendre avec une voix chargée d’émotion.

Le Maire Sévérin Adjovi, avant de faire l’histoire de sa ville qui a été un maillon important dans la traite des noirs, a insisté sur le fait que Ouidah veut promouvoir de nouvelles relations avec ses partenaires afin d’amorcer le réel développement. Le tableau et le blouson de couture artisanale offerts par le Maire de Ouidah au Maire de Nantes n’ont pas laissé indifférent le Député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault.

Il rassure son homologue de toute sa disponibilité à œuvrer afin que Ouidah après avoir traversé les différentes étapes de la traite négrière et de la colonisation soit hissé au rang des plus belles villes du Bénin et dont la mémoire restera éternellement. Le président-maire Dieudonné Soglo a, quant à lui, a rappelé le cadre des actions de l’association de devoir de mémoire qui est un creuset qui n’exclut aucune des villes qui ont un rapport avec l’esclavage.

 Le premier site historique visité par la délégation est la forêt sacrée de Kpassè, puis le musée historique de Ouidah, la place Tchatcha et la Route des esclaves réhabilitée sur initiative du Président-maire Soglo grâce au concours de l’Unesco et qui s’achève à la porte du non-retour. C’est justement à cet endroit que les émotions ont augmenté d’un cran avec la mise en scène des conditions d’embarquement des esclaves.

Yannick SOMALON (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page