.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ramadan 2011 à Abomey-Calavi:L’Imam Moutawakil Boukari prie pour la stabilité socio-politique


Vues : 5

Le mardi 30 août 2011, la communauté musulmane de par le monde entier a célébré le Ramadan. L’un des piliers de l’Islam, les fidèles de la commune d’Abomey-Calavi ne sont pas restés en marge de l’événement. Ils se sont retrouvés avec plusieurs autorités politico-administratives autour de l’Imam de la Mosquée Centrale Nourou-Dine d’Agori-Plateau II d’Abomey-Calavi, El Hadj Moutawakil Malick Boukari.

El Hadj Moutawakil Boukari dit son sermon

L’ancienne place ‘’Idi’’ de la Mosquée Centrale Nourou-Dine d’Agori-Plateau II d’Abomey-Calavi était trop exigüe pour contenir le grand monde de fidèles musulmans venus célébrer la dernière prière qui marque la fin du jeune musulman de cette année 2011. Ainsi sur un nouveau site noir de monde ce mardi 30 août 2011, la première autorité spirituelle de la Mosquée Centrale Nourou-Dine d’Agori-Plateau II d’Abomey-Calavi, El Hadj Moutawakil Malick Boukari a de façon spéciale prié pour l’unité au sein du peuple béninois et du monde entier, seul gage d’un développement socio-politique.

En effet, très tôt dans la matinée femmes comme hommes se sont vêtus de leurs beaux boubous des grands jours. Certains étant munis de leur chapelet ‘’tassibiou’’, d’autres portaient également leur Coran. Parmi ces fidèles, on pouvait aussi remarquer la présence d’éminentes personnalités, autorités politico administratives, pratiquant de la religion Islam qui n’ont pas voulu se faire conter cet événement annuel. Au nombre de ceux-ci, on peut citer : l’Intendant du Président de la République, Adam Bagoudou, la ministre de la famille, Fatouma Amadou Djibril, le Directeur général de la Sobemap, Soumanou Toléba, de l’Honorable Amissétou Affo Djobo.

Tous ont pris d’assaut ce lieu qui devra abriter la prière. Assis sur des nattes allongées pour la circonstance, l’heure était à la grande concentration avant l’arrivée de l’Imam célébrant, El Hadj Moutawakil Malick Boukari. Après la prière de salutation adressée au Tout Puissant miséricordieux, l’Imam a, dans son sermon, indiqué les critères à remplir par les porteurs du message divin, Jésus et Mohammed avant de se faire reconnaitre comme Messager.

En effet, il s’agit selon El Hadj Moutawakil Malick Boukari entre autres de trouver des témoignages qui affirment que Jésus-Christ ou Mohammed a été envoyé pour l’humanité toute entière. Justifiant la légitimité de Mohammed comme Messager de Dieu, l’Imam a déclaré que ce serviteur de Dieu a pu laisser une constitution. Un document qui selon lui définit les droits et devoirs des gouverneurs voire des peuples. « Or sans cela, le monde ne sera jamais sauvé » a-t-il précisé.

Par ailleurs, l’Imam n’a pas manquer de remercier Dieu qui a facilité l’organisation des nombreuses séances de prières et de carême organisées à cet effet. Par la suite, il a prié pour la paix dans notre pays et pour la sauvegarde de la démocratie. Un des piliers de l’Islam, cette prière consacre la fin d’un mois de pénitence, d’épreuve, de solidarité et de partage démarré le 1er Août 2011.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page