.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite aux déclarations des pro-Anjorin dimanche dernier :Hounnouvi et Attolou démontrent le droit d’ingérence de l’Etat dans l’affaire Mtn


Vues : 4

Il y a exactement une semaine, l’un des camps qui se réclament la légitimité de conduire le sport roi béninois était monté au créneau. C’est en réponse à cette sortie de leurs adversaires que Victorien Attoulou et Bernard Hounnouvi étaient hier sur Golfe TV. La crise et surtout les raisons de la détention préventive du président de la fédération béninoise de football étaient le plat de résistance de ce débat.

 « … Si ce n’était pas qu’à la dernière sortie du député Ahouanvoébla Augustin nous avions été cités nommément, nous ne jugeons pas nécessaire d’intervenir encore dans cette crise. Sinon, pour nous, nous attendons les décisions du Tas du 3 septembre prochain… ». Ainsi s’est exprimé hier Bernard Hounnouvi, Directeur exécutif de la Fédération béninoise de football. Pour lui, le dossier de malversation dont il s’agit et qui est pendant devant le tribunal de première instance de première classe de Cotonou en procédure pénale concerne le contrat Mtn. Un contrat de trois ans (2008, 2009 et 2010) dont la gestion n’incombe pas à Quentin Didavi.

Pour ce qui concerne les fonds que gère la Fédération béninoise de football, le Directeur exécutif estime que ces fonds proviennent entre autres des subventions de la Fifa à travers le Programme d’assistance aux fédérations (Paf), les ristournes des participations du Bénin à la Can du sponsoring dont Mtn et aussi les subventions de l’Etat. « …Contrairement à ce que j’ai entendu dire ici la dernière fois, l’Etat donne bel et bien des subventions à la Fbf. Pour preuve, il y a cette lettre que le ministre des sports nous a envoyée le 12 juin 2010 et qui met à la disposition de la fédération une subvention de 86 millions pour les activités … », a-t-il martelé.

« Dans ce contrat Mtn-Fbf, la Fédération ne gagne que 25%. Et aucun document ne définit la clé de répartition des pourcentages des différentes parties », a-t-il ajouté. « …Si les fonds de Mtn ont servi à payer les membres de la fédération alors qu’au 30 septembre 2009, le compte four tour de la Boa qui enregistrait toutes les recettes de la banque affichait un solde de 1.667.776 Fcfa. Ce qui veut dire que ce que Mtn a apporté en 2008 est déjà bouffé, de même que ce qu’il a apporté en 2009.

Donc, il ne reste que les 18 millions que Mtn a donnés en 2010 et qui sont arrivés en août 2010 », a-t-il affirmé. « …Le dossier Mtn n’a pas été dénoncé que par nous. Il faut rappeler que le président Valère Glèlè faisait des conférences de presse pour dénoncer ce dossier depuis 2009. Donc, on n’était pas les premiers… », a renchéri Victorien, Attolou président de la Fédération béninoise de football.

L’Etat et la gestion des finances de la fédération

« … Il existe un protocole d’accord entre la Fifa et les gouvernements des pays membres. Ce protocole d’accord autorise l’audit des comptes des fédérations. Il en est de même pour l’article 33 de la convention de collaboration de la Charte du 7 avril 2005 entre le Comité international olympique (Cio) et les ministères chargés des sports… », a insisté Victorien Attolou.

Pour le président, il existe également au Bénin, un décret de 2002 et qui autorise le ministère à demander la justification des fonds à la Fbf. « Il est stipulé dans ces différentes conventions que toute personne qui passera outre ces mesures énumérées est passible de sanction. Donc, nous n’avons rien inventé. Nous voudrions que les choses se passent dans les normes et c’est là, notre péché mignon… », a-t-il conclu.

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page