.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de Zomahoun Rufin ancien conseiller spécial de Boni Yayi aux affaires économiques en Asie et en Océanie:« La refondation passe par la reconversion des mentalités des Béninois »


Vues : 4

Ancien conseiller spécial aux affaires économiques en Asie et en Océanie du président de la république et président de la Fondation Internationale IFE, Zomahoun Rufin était dans les locaux du quotidien ’’L’Evénement Précis’’. Invité dans le cadre de l’atypique rubrique « Sous l’arbre à palabres » dudit quotidien qui effectue sa rentrée, Zomahoun Rufin s’est volontiers prêté aux questions des journalistes de la rédaction.

Détendu et loquace, l’homme dont la fondation a été déclarée d’utilité publique depuis 2010, a abordé avec les journalistes quelques sujets brûlants de l’actualité nationale. Sans détours ni langue de bois, Zomahoun Rufin donne sa compréhension du concept de la refondation de la république annoncé par le chef de l’Etat lors de son investiture le 06 avril 2011.

Pour ce docteur en sinologie, la refondation est plus que nécessaire et le chef de l’Etat a bien fait de l’inscrire comme grand chantier de son second quinquennat. Pour avoir vécu en Asie pendant plus de deux décennies, Zomahoun Rufin est bien conscient que la refondation passe par la reconversion des mentalités des Béninois.

Pour lui en effet, c’est le facteur le plus déterminant dans la réussite de ce projet. Et ceci passe par la remise en cause de chaque Béninois quant à l’apport personnel et individuel pour la relance économique du pays. Pour Zomahoun Rufin donc, il ne s’agira plus de réclamer uniquement et exclusivement des droits, mais il s’agira plutôt pour chacun de s’acquitter de ses devoirs vis-à-vis de l’Etat avant toute réclamation.

A titre illustratif, le président de la Fondation Internationale IFE dénonce les grèves perlées qui s’observent souvent dans l’administration publique béninoise et qualifie même de « criminels » tous les travailleurs qui s’adonnent à ces pratiques dans les secteurs sensibles comme la santé et l’éducation. De toute façon, le premier sinologue africain noir au sud du Sahara promet se battre de toutes ses forces pour que réussisse le projet de refondation du Dr Boni Yayi.

Il ne compte d’ailleurs pas marchander son soutien au chef de l’Etat qu’il voit comme une providence pour le Bénin. Il faut préciser à toutes fins utiles que Zomahoun Rufin est désormais autorisé par les autorités japonaises à résider de façon permanente dans l’Empire du Soleil Levant, une autorisation plutôt rarissime qui confirme bien l’importance accordée à l’homme dans ce pays qui l’a forgé.

Flore S. NOBIME (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page