.
.

Le triomphe de la vérité

.

Décision du Chef de l’Etat la veille de l’indépendance nationale:La grâce présidentielle annoncée le 31 Juillet restée sans suite


Vues : 1

Marie-Elise GBEDO Garde des Sceaux, Ministre de la Justice,de la Législation et des Droits de l’Homme

« … L’effort de construction nationale ne devant exclure personne, je saisis l’occasion de notre fête nationale pour gracier certains de nos compatriotes incarcérés qui en remplissent les conditions après l’accomplissement des formalités prescrites à cet effet. Je les invite par la même occasion à cesser ces comportements déviants qui n’honorent ni leur famille ni notre nation… ».

Ainsi se prononçait le Chef de l’Etat Boni Yayi dans son discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 51ème anniversaire de l’indépendance du Bénin. Mais les prisonniers graciés le 31 juillet 2011 par le Président de la République dans son discours attendront encore longtemps l’acte de leur mise en liberté effective. Après cette décision du Premier magistrat, la machine administrative devant rendre effectif le décret prendra sa vitesse d’escargot pour agir.

Le projet de décret qui va parcourir au moins trois ministères avant d’être signé par le Président de la République a encore du chemin. A l’image du décret de mise en application de la grâce présidentielle du 31 juillet 2010 qui n’a été signé que le 24 septembre 2010 pour une exécution de mise en liberté effectuée le 14 décembre, celui-ci annonce les mêmes couleurs.

Mais en réalité dans un pays sérieux et organisé, les citoyens ne doivent pas payer le prix du rythme de l’administration. Les prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle devraient en principe jouir de leur droit de liberté le lendemain même de la décision du Chef de l’Etat qui le fait courir. Mais en l’espèce, les prisonniers doivent attendre que l’administration joue à son rythme pour faire profiter de cette grâce aux prisonniers qui n’auront pas à terme déjà fini de purger leur peine.

Benjamin Sèmèvo

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page