.
.

Le triomphe de la vérité

.

Refondation du Bénin :Boni Yayi lance l’offensive pour le vote de la loi contre la corruption


Vues : 3

Le siège du Palais des gouverneurs à Porto-Novo

« …Notre institution parlementaire, à la demande de mon gouvernement, s’investit à voter dans les tout prochains jours le projet de loi de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite ». C’est l’annonce faite par le Chef de l’Etat à l’occasion de son discours à la nation le dimanche 31 août dernier, veille de la célébration de la fête nationale.

Ainsi, après la nomination des auditeurs internes au niveau des ministères et entreprises publiques en vue de l’instauration d’une meilleure gouvernance dans la gestion des affaires publiques, le premier magistrat béninois a décidé de passer à l’offensive en faisant du vote dans les prochains jours de la loi contre la corruption l’une de ses priorités.

Cette ambition de doter le Bénin d’un cadre légal propice à la lutte contre le fléau de la corruption qui freine le développement prend appui sur la majorité obtenue par le camp présidentiel à la faveur des dernières élections législatives qui ont vu les partisans de Boni Yayi s’imposer avant le ralliement de certains députés naguère acquis à la cause de l’opposition. Pour nombre d’observateurs de la scène politique béninoise, l’engagement du premier magistrat à assainir les finances publiques s’inscrit dans sa vision de poser les jalons de la refondation au cours de son dernier quinquennat.

Pour ces derniers en effet, ces mesures hardies visent à bâtir une nation réconciliée avec les valeurs éthiques, morales et spirituelles dans la perspective d’instaurer durablement une meilleure gouvernance politique et économique. Cela est d’autant plus vrai, selon eux, que la refondation prônée par Boni Yayi exige une éducation conséquente, d’où la décision d’instaurer le civisme dans les écoles dès la prochaine rentrée scolaire.

 Il en est de même des réformes aux plans politique, institutionnel, administratif, judiciaire, économique et socioculturel. A cet effet, Boni Yayi a d’ailleurs annoncé qu’une « commission nationale chargée d’élaborer les avant-projets de textes de lois est à pied d’œuvre » en vue d’édifier le socle de la refondation de la République au cours des prochaines années.

Tout porte dès lors à croire que le vote de la loi sur la corruption, freinée durant le premier mandat présidentiel par des manœuvres politiciennes, sera dans les prochains jours une réalité. Pour la refondation tant souhaitée par le Chef de l’Etat de la nation béninoise.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page