.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actions des forces navales béninoises dans les eaux territoriales:Le navire italien agressé déjà retrouvé et deux nouvelles attaques des pirates mises en déroute


Vues : 5

 

Le Chef d’Etat-Major de la marine béninoise, le Capitaine de Frégate Maxime Ahoyo

Le Navire Italien MT Anema e CORE victime d’une attaque par des pirates dans les eaux béninoises dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 juillet 2011 a été localisé par les forces navales béninoises. L’attaque de ce navire italien qui a constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase des actes de piraterie dans les eaux béninoises et a provoqué le tollé médiatique n’a pas depuis lors laissé les forces navales béninoises sans réaction. Depuis lors, les Recherches navire Anema se sont poursuivies par Sémaphore Forces Navales.

Selon le Chef d’Etat-Major de la marine béninoise, le Capitaine de Frégate Maxime Ahoyo, le Navire italien vient d’être repéré et identifié par System AIS depuis le 28 juillet dernier soit 4 jours après l’attaque. Il annonce a cet effet que « ordre a été donné au Capitaine du Navire de se diriger vers la rade de Cotonou ». Suivant les explications du Chef d’Etat-Major, c’est la brigade de la gendarmerie du PAC sera sollicité pour procéder à l’investigation et interrogation du Capitaine du Navire.

Par ailleurs dans la même semaine qui a vu une mobilisation générale des forces navales béninoises sur les eaux, deux attaques des pirates ont été avortées dans nos eaux territoriales. Ces agressions déjouées par la patrouille des Forces Navales, ont été programmées contre les navires MT Aiden et Gotland Sofia dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 juillet 2011 à l’aube.

Les pirates qui opéraient à bord d’embarcations très rapides ont été alors mis en déroute par la sécurité maritime béninoise. C’est donc deux nouveaux navires qui ont été in extremis sauvés des griffes des pirates. Le Chef d’Etat-major Maxime Ahoyo a précisé le lendemain de cette opération, que les Investigations sont en cours avec les Vedett (embarcations légères) des Forces Navales béninoises.

Avec la série d’attaques et d’actes de piraterie enregistrés sur les côtes béninoises depuis le début de cette année, laissant des fois des morts dans les équipes à bord des navires, les réactions des forces navales béninoises annoncent de difficiles jours pour les pirates installés dans cette zone.

Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page