.
.

Le triomphe de la vérité

.

Exposition « Instinct animal » à la place du souvenir:Des tableaux révélateurs de l’homme à l’étape animale


Vues : 5

L’initiateur de l’événement, Laudamus Sègbo face à l’un des tableaux

Le plasticien béninois, Laudamus Sègbo entame sa rentrée artistique. Depuis le 13 juillet dernier, il expose à la place du souvenir, ses nouveaux tableaux, fruits de son génie créateur. Après 4 bonnes années d’inaction, l’artiste revient avec de nouvelles œuvres qui attirent toutes les curiosités depuis environs deux semaines déjà. « Instant animal », c’est le nom de baptême de cette exposition qui, aux dires de l’artiste n’est que le signe annonciateur de la grande exposition qu’il prévoit pour bientôt.

 Les tableaux actuellement exposés à la bibliothèque de la Place des souvenirs sont bien révélateurs. Laudamus fait en effet un recours à son génie créateur pour revisiter l’origine de l’homme. L’homme à l’étape animale. C’est de cela qu’il s’agit. Le plasticien, après 4 années de réflexions pensent à travers ses tableaux que l’homme n’a jamais quitté son étape historique qui est bien celle animale.

S’inspirant en effet du recours excessif de l’homme à certains animaux de la forêt pour révéler son degré de puissance ou ses atouts personnels ou encore ses caractères personnels, Laudamus pense que l’instant animal reste et demeure en nous, humains même si nous avons toujours imaginé que nous ne sommes plus des animaux. Combien de fois n’a-t-on pas entendu des gens affirmer qu’ils sont soit taureaux, soit lions ou soit encore renards, dans l’unique dessein de faire part de leur puissance ou de leur degré d’intelligence.

 En tout cas, le plasticien Laudamus continue de croire fortement à cet instant animal qui continue de vivre avec l’homme et n’hésite d’ailleurs pas instaurer dans ses imaginations, une conversation avec l’homme et l’animal. Sur ce tableau précisément, l’artiste fait représenter l’homme par une femme et l’animal par un reptile, semblable à un crocodile deux êtres vivants qui en principe n’ont rien de commun. Mais pour Laudamus, tout ceci a un sens.

Il ne s’agit nullement pas d’une absurdité comme d’aucuns pourraient le penser. Le message qu’entend faire passer l’artiste en peignant un tableau de cette nature, c’est celui de l’union dans la diversité. Tout comme ce tableau d’ailleurs, il y en a plusieurs autres qui attisent l’envie de questionnement. Pour mieux s’en convaincre, il s’avère utile de faire le déplacement de la place des souvenirs avant que l’exposition ne prenne fin le 14 Août prochain. Il faut rappeler qu’à la suite de celle-ci, Laudamus Sègbo promet une autre géante exposition photo-installation pour les tous prochains mois. Ce sera sans nul doute une expo glamour !

Le sens de l’exposition selon son initiateur, Laudamus Sègbo

« J’ai donné ce thème à cette exposition parce que j’estime que l’homme ne s’est toujours pas divorcé avec son instinct animal. Toute la nature est partie de l’animal. Comme vous pouvez le constatez d’ailleurs, dans notre culture comme dans nos pratiques, l’animal a toujours une grande place. C’est ainsi que vous pouvez entendre parler des coqs de la transe, des Ecureuils du Bénin.

Même en parlant, on se compare parfois à un animal. On entend les gens exprimer leurs caractères par exemple en disant qu’ils sont taureaux, lions et consorts. Autrement dit, lorsque nous parlons, lorsque nous agissons, nous faisons toujours intervenir le nom d’un animal. Ceci explique bien le fait que l’instinct animal sommeille toujours en nous et est prêt à se réveiller chaque fois que nous exprimons. J’avoue que depuis que j’ai commencé cette exposition, je reçois bien de gens.

Il y en a qui me connaissaient depuis fort longtemps, il y en a qui ont simplement entendu parler de moi et qui sont venus découvrir ces œuvres que je suis en train d’exposer. Je suis donc très heureux de la qualité des personnes qui visitent cette exposition qui franchement attire beaucoup de curieux.

Beaucoup ont porté des appréciations aux œuvres, d’autres les ont critiquées, notamment du fait que les tableaux soient exclusivement peints aux couleurs féminines. A toutes les critiques, j’essaie d’apporter ma dose d’explications et je pense que les gens partent d’ici bien satisfaits ».

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page