.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fermeture du Centre international de formation Ajavon Sébastien:Bernard Davo et Irénée Agossa se désolent d’un « échec national »


Vues : 2

La fermeture du Centre international de formation Ajavon Sébastien (CIFAS) continue de susciter des réactions au sein de l’opinion publique. Ainsi, au cours d’une sortie médiatique hier, dimanche 24 juillet 2011, l’ancien ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle, Bernard Lani Davo n’a pas caché sa peine face à la décision de l’opérateur économique de fermer son centre de formation de jeunes footballeurs.

A en croire les propos de Bernard Davo, l’avènement de ce centre avait suscité un grand espoir pour le renouveau du football béninois. Aussi, cette décision de fermeture du plus important centre de formation des futurs footballeurs béninois apparaît-elle à ses yeux comme une triste nouvelle pour l’avenir du sport roi au Bénin. Cette amertume est partagée par le président du mouvement le Nationaliste. Pour Irénée Agossa, c’est un échec national d’autant plus que ce centre de formation a réussi, au fil des ans, à acquérir une notoriété nationale et internationale et a entretenu l’espoir de voir le football béninois émerger grâce à des apprenants bien formés.

Aussi, déplore-t-il le fait avant d’inviter le gouvernement et la fédération qui sont à l’origine de cette décision du promoteur du centre à faire face à leurs responsabilités pour une réouverture de ce centre. Mais pour l’heure, Irénée Agossa pense que c’est un échec national, une opportunité bafouée et tuée pour toute une génération de jeunes béninois.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Fermeture du Centre international de formation Ajavon Sébastien:Bernard Davo et Irénée Agossa se désolent d’un « échec national »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page